Vie des quartiers

Résultats quartier par quartier

Vous trouverez ici les résultats et les fiches de présentation de chaque candidat quartier par quartier.

Plan du quartier : Q8

Quartier 8 Association « Les Relais du Quartier 8 »

Q8 – MEMBRES DU CONSEIL Q8

Q8.12 – LAVOUTE JEAN PIERRE

17 conseils de quartier dorénavant !

Le découpage a été fait pour que chacun d’entre eux regroupe deux ou trois bureaux de vote, Brive en comptant trente-quatre.

Chaque nouveau quartier compte entre deux mille et trois mille habitants.

Cette strate permet d’avoir une répartition homogène de la population, à tout point de vue, pour faire vivre ce processus démocratique.

Chaque conseil est composé de 12 membres, élus par les brivistes inscrits sur les listes électorales.

Une banque d’accueil dédiée aux quartiers est à la disposition de chacun.
Elle sert à centraliser toutes les demandes émanant des 16 conseils de quartier et suivre leur traitement dans les meilleurs délais.

Elle se situe au niveau de l’accueil de la mairie et est ouverte de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi.

Les conseils de quartier mode d'emploi

Jacques Veyssière est adjoint au maire chargé de la Démocratie participative et de la vie des quartiers, ainsi que de l’aménagement urbain.
La création de ces seize conseils de quartier est «la suite logique d’une préoccupation majeure du maire: être près des gens, à l’écoute, et répondre de manière rapide et efficiente aux attentes des Brivistes».

Le projet initial prévoyait quinze quartiers «mais dans un souci d’équilibre dans le nombre d’habitants et la composition sociologique de chacun d’entre eux, nous sommes passés à seize».

«L’équipe municipale est au plus près des préoccupations des citoyens. Il s’ensuit une réponse et un délai pour celle-ci qui sont plus appropriés». De plus, «chaque conseil de quartier a davantage de facilité à faire émerger les points sur lesquels il faudra agir et investir, beaucoup plus qu’auparavant où les conseils n’étaient que quatre, trop grands, trop étendus, avec des préoccupations de leurs habitants qui n’étaient pas forcément les mêmes d’un bout à l’autre du quartier».

Enfin, «pour vraiment faire vivre cette démocratie des quartiers, nous les dotons d’un budget de fonctionnement (1000 euros par an) et d’un budget d’investissement (150000 euros par an sur toute la mandature), un vrai levier d’action». Et de conclure, «c’est une vraie chance pour les habitants d’améliorer leur bien vivre dans la ville, au quotidien, et sur le long terme».

Il s’inscrit dans un processus de codécision. Amélioration du cadre de vie, animation du quartier, problèmes de voirie, d’assainissement, aménagements ou créations d’espaces verts, circulation, stationnement, sécurité, propreté, sur de nombreux domaines, la Ville et le conseil mettront en commun leurs propositions, avec, à la clef, des engagements de la municipalité.

  • C’est le contrat, établi pour la durée du mandat, et qui fait l’objet d’un suivi pour tenir compte des événements de la vie du quartier et des projets à réaliser. Des objectifs sont actés, et évalués tous les ans. Cette autonomie financière, fixée à 150 000 euros, et destinée à répondre aux besoins et aux attentes des citoyens, permet à chacun de s’approprier, en quelque sorte, la vie de son quartier pour la rendre plus agréable.
  • L’objectif est de développer le principe de codécision et ainsi de gagner en confiance entre les riverains et les élus. Discuter, partager des objectifs, travailler ensemble à leur réalisation est Proximité : de nouveaux conseils de quartier pour plus d’efficacité un bon moyen de renouer le lien, par le passé distendu, entre les habitants et ceux qui ont la charge de leur quotidien.
  • Cela permet également de responsabiliser davantage les habitants sur la manière de dépenser l’argent public. Sans ce lien, il arrive souvent que des décisions prises par la mairie ne soient pas forcément bien perçues par la population. Cette codécision et cette autonomie financière sont pour tous une façon plus pertinente d’appréhender le bien-fondé d’un projet, d’une réalisation, d’une décision au regard d’un budget disponible, mais pas extensible. Un effet pédagogique indéniable.

Tout se fait bien entendu en totale concertation avec la mairie et ses services. Et, volonté affirmée, en dehors de toute considération politique politicienne. On insiste à la mairie sur le fait que la démocratie participative n’est ni de droite ni de gauche, mais le résultat de la motivation et de l’implication de tout citoyen à améliorer sa ville.

Le découpage a été fait pour que chacun d’entre eux regroupe deux ou trois bureaux de vote.
Chaque nouveau quartier compte entre deux mille et trois mille habitants.

Consultez la carte des quartiers :

Les élections des conseils de quartier se dérouleront du 17 au 21 mai.

Pandémie oblige et pour sécuriser au mieux ces élections, les votes se feront par Internet ou correspondance.

Un bureau sera toutefois mis en place en mairie pendant ces quatre jours pour les votants ne disposant pas du numérique.