Actualités

Brive Festival: une soirée entre provoc et énergie

  • Publié le 20/07/2013 à 23:45
  • Par Olivier SOULIÉ


Une chanteuse rigolote et provocatrice, quatre jeunes adultes survoltés et une artiste volcanique. GiedRé, BB Brunes et Olivia Ruiz étaient sur la scène de Brive Festival ce soir.

GiedRé devrait rester, pour très longtemps, la seule artiste passée par Brive Festival à avoir montré... son anus sur scène! Oui, vous avez bien lu!

Rassurez-vous, il ne s'agit que d'une représentation de cet orifice (visiblement une obsession chez la chanteuse) par la grâce d'un cercle formé avec le pouce et l'index. Même les spectateurs ont exhibé le leur aux yeux rieurs de la demoiselle.

Derrière le joli minois de GiedRé et son accoutrement de jeune fille modèle coiffé de cheveux blonds et bien propres (mais avec un tampon hygiénique qui pendouille, tout de même...), qui pourrait croire que se cache un être aussi déjanté capable de balancer des "horreurs" sur scène.

L'humour de la chanteuse est plus noir que le casque de Dark Vador, mais quel bonheur de la voir nager avec délectation du côté obscur de la farce!

Nous épargnerons aux lecteurs les plus sensibles les thèmes des chansons, et plus encore les paroles. Sachez seulement que, ce soir, GiedRé a surpris. Et séduit aussi, à en croire les sourires éberlués de nombre de plagistes.

Les BB Brunes ont enchaîné.

Portés par un public qui n'est plus composé exclusivement de jeunes filles fantasmant sur la vigueur de ces jeunes artistes (même si un soutien-gorge a volé jusque sur la scène), les quatre amis se sont donnés sans réticence dans un spectacle très rock, d'une puissance rare. Avant le concert, Bérald, le bassiste, confiait avoir "envie d'en découdre" après une semaine d'abstinence musicale. Défi relevé!

Sur scène, Adrien, Bérald, Karim et Félix apparaissent comme les artistes déjà expérimentés qu'ils sont, très professionnels. Ils ont su se souvenir de leurs jeunes années en interprétant des titres phares comme Dis moi, et ont en même temps su convaincre sans mal avec des créations plus récentes comme Aficionado ou Coups et blessures.

"On veut faire du qualitatif, en changeant de cap à chaque album", confiait Adrien, leader du groupe, avant le concert. "Nous avons un fonctionnement où je suis en effet le leader, puisque j'écris et compose l'essentiel des chansons, mais chacun a su trouver sa place au sein du groupe. Et nous nous autorisons à participer à des projets en dehors de BB Brunes. On peut tromper notre copine en quelque sorte, mais à chaque fois on se retrouve".

La trajectoire artistique des BB Brunes, jusque là parfaite, laisse augurer de bien beaux moments musicaux avec eux dans les années qui viennent. Ces quatre-là n'en ont pas fini de grandir, et de bien grandir!

Olivia Ruiz a conclu la soirée avec un show qui lui ressemble, ultra fougueux.

Même si le courant avec le public fut quelque peu "alternatif", avec des moments de communion enthousiaste et d'autres où la sauce n'a pas vraiment pris, le show fut à la hauteur des attentes. Dans un décor minimaliste, composé de gros projecteurs de cinéma, Olivia Ruiz n'a cessé de sauter dans les airs aux sons de la musique avant de retomber en mille éclats de voix.

Au milieu d'un spectacle volcanique, la chanteuse a tout de même baissé la garde et laissé entrevoir quelques larmes dans ses yeux en évoquant son enfance, et les êtres disparus qu'on retrouve dans la chanson J'traîne des pieds. Une interprétation magistrale a suivi, avec une intro pleine de délicatesse et de tendresse, puis une inévitable explosion de musique qui a mis le feu à la plage de Brive Festival.

Dès les premières minutes, elle avait convié le public à la suivre dans le calme et la tempête, faisant référence au titre de son dernier album. Au final, ce fut une tornade!

Ce soir, Brive Festival invite Saule, Tété et Christophe Maé. Infos et réservations auprès de l’office de tourisme de Brive au 05.55.24.08.80 et sur le site de Brive Festival.