Actualités

Le basket fait son entrée sur le sable

  • Publié le 22/07/2013 à 14:32
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le beach basket débarque pour la première fois sur le sable de Brive Festival, mais attention dribbles impossibles comme peuvent le constater ceux qui s'y essayent. Après quelques matchs d'initiation cet après-midi, place à 17h30 au tournoi des cafetiers. Demain, à nouveau initiation de 14h à 17h puis un tournoi grand public à 17h30. Mercredi, ce sera au tour du football américain de faire lui aussi son apparition sur la manifestation. Avec en prime le spectacle des Cheerleaders pour animer le jeu.



Après trois soirées éclatantes de concerts, c'est donc un petit nouveau qui a eu l'honneur d'ouvrir aujourd'hui les festivités sportives à Brive festival. Du basket sur le sable, si, si, c'est possible, la fédération l'a même doté en 2004 d'un règlement officiel. Bien évidemment, la transposition de ce sport en dehors du parquet ou du bitume a demandé quelques adaptations.

"Sur le sable, pas question de dribbler à volonté ni de faire rebondir la balle dans la direction voulue", explique un des pratiquants du jour. Cette version plage du basket se veut donc plus collective que son grand frère: "vous ne pouvez avancer qu'en faisant des passes à vos partenaires". Ce basket en liberté permet aussi de s'adonner aux interceptions acrobatiques sans pour autant avoir peur de se manger le sol, en l'occurrence plutôt meuble.

Depuis 14h, quelques téméraires s'y adonnent malgré la chaleur sur le terrain aréneux balisé par un gros boudin bleu, même les paniers sont en structure gonflable. "C'est une première à Brive festival mais aussi en Limousin", assure Marc Brandy, l'entraîneur de l'équipe féminine en NF1 du CABCL, certaines de ces demoiselles seront d'ailleurs présentes demain au tournoi grand public.

"La structure a été achetée par la ligue régionale l'an dernier pour la mettre à disposition des clubs, elle a déjà servi pour des tournois sur goudron, mais jamais encore sur du sable. C'est une bonne chose car beaucoup de sports étaient déjà au programme de Brive festival, mais pas le basket." De là à y voir une opération séduction, il y a une marge. "On a pas vraiment besoin de se faire connaître, on est déjà au top des licenciés", affiche l'entraîneur.  Le beach basket, c'est vraiment pour le plaisir.