Actualités

69e anniversaire de la libération de Brive

  • Publié le 15/08/2013 à 12:47
  • Par Michel DUBREUIL
Le 69e anniversaire de la libération de Brive par la Résistance a été célébré aujourd'hui. Symbole de cet engagement, Lucien Nouet, résistant dès l'âge de 16 ans, a reçu les insignes de chevalier de la Légion d'honneur.

Dans un premier temps, comme le veut la tradition, le cortège composé principalement d'élus et de membres d'associations d'anciens  combattants et résistants s'est rendu au pied des stèles du docteur Labrousse, de Guédin-Vaujour, de la gare SNCF, d'Edmond Michelet et du Lieutenant-colonel Farro, afin de rendre hommage à tous ceux qui avaient pris part à la libération de leur pays et de leur ville.

Par la suite le rassemblement principal s'est déroulé place du 15 août 1944, en présence du 126e RI, des sapeurs pompiers, des porte-drapeaux et de l'Harmonie municipale Sainte-Cécile. Outre la lecture du message de la résistance  par Antoine Jeandeaux,membre du Conseil régional des jeunes, Sonia Aichi et Cécilia Lanza, membres du Conseil municipal des jeunes, cette cérémonie a été marquée par la remise des insignes de Chevalier de la Légion d'honneur à Lucien Nouet.

Au cours de la réception donnée dans la cour d'honneur de la mairie, le député-maire Philippe Nauche a tenu à rendre un hommage tout particulier au récipiendaire. "Malgré les renoncements les plus odieux, les lâchetés les plus impardonnables et la répression la plus féroce, des hommes et des femmes se sont dressés pour relever la bannière de la République et faire triompher ses idéaux. Vous faites partie M.Nouet de ces hommes et de ces femmes.

Dès le 11 novembre 1942 et l'invasion de la zone dite "libre" par les allemands, vous devenez, à l'âge de 16 ans, agent de liaison. De 1942 à 1944, vous participez activement à l'acheminement d'explosifs parachutés et au passage de personnes de confession juive vers le sud de la France. Recherché par la Gestapo, vous réussissez à vous enfuir et, le 13 août 1944 vous vous engagez dans l'Armée secrète.

Par la suite, dans les rangs du Régiment de marche Corrèze Limousin et du 9e Régiment de zouaves, vous effectuez la campagne de libération de la France avant de poursuivre jusqu'à Bregenz en Autriche. Vous serez pendant cette période, blessé par l'explosion d'une mine".

Des faits et un parcours que Lucien Nouet a commenté avec beaucoup d'humilité, concluant cette cérémonie par ces mots: "je n'ai été qu'un simple maillon de la chaîne humaine qui a permis de libérer Brive".