Actualités

Touristes légendaires in the city

  • Publié le 10/07/2009 à 10:34
  • Par Jennifer BRESSAN
intro5 Vendredi matin à Brive. La rue Toulzac est parsemenée de quelques chineurs en quête de bonnes affaires. Ils ont les yeux fixés sur les vitrines. Parmi eux, un couple se détache. Il ignore les boutiques et, le nez en l'air, admire les façades et l'architecture. Ils ont l'air serein, un franc sourire éclaire leur visage: ils se promènent main dans la main. Ce sont des vacanciers, c'est à n'en point douter. Rencontre.dans-la-rue Frank et June nous arrivent tout droit de Glasgow. Ils inaugurent la série de portraits de touristes qui constituera un des fils de l'été. Lui est spécialiste de la psychanalyse enfantine; elle, est professeur et s'occupe de jeunes en difficultés. Ils sont arrivés par avion d'Edimbourg et ont atterri à Limoges. Le couple a profité de l'emploi d'été de leur fille, qui travaille près de Larche dans un centre de vacances, pour venir découvrir notre contrée. D'abord déçue de ne pas se retrouver en bordure de mer, la jeune fille s'est semble-t-il éprise de la région et n'exclut pas d'y revenir une fois passée la période estivale.

Voilà donc Frank et June rassurés. Ils sont désormais libres de voler de leurs propres aîles à la rencontre des lieux. Ils ont découvert Rocamadour et se sont exilés une journée à Arcachon. Ils aiment l'océan. Dommage! A Brive, il ne court pas les rues. Ils n'en apprécient pas moins la cité briviste: " c'est très joli!", affirment-ils de concert. Et d'ajouter: "c'est très français". Ils apprécient tout particulièrement notre architecture et nos cafés.

place-charles-de-gaulle1Quid de leurs découvertes culinairesla panse de brebis n'a pas très bonne réputation par chez nous... Le foie gras, le médecin de Frank lui déconseille. Le fromage, il y est allergique. Dommage! Ils n'ont pas tout perdu: ils semblent apprécier notre vin: "beautiful compensation", s'exclame Frank!

June, dont le français est assez remarquable, scrute les environs: "c'est bien, c'est calme" et de poursuivre: "trop calme!" Ils n'auraient pas cru autant. L'été passé, ils étaient à Nice. Effectivement! Mais les affaires reprennent lorsqu'ils découvrent que ce soir, place du Civoire, un apéro-concert sera organisé. Leurs sourires s'élargissent plus encore à la découverte de la programmation de samedi soir: ce sera jazz! Ils sont ravis et impatients. Leur retour est prévu lundi prochain.

A bientôt!