Actualités

Amateurs et professionnels enrichissent la saison de la Grange

  • Publié le 04/09/2013 à 15:17
  • Par Jennifer BRESSAN


Une trentaine de rendez-vous vont rythmer la nouvelle saison au théâtre de la Grange. Un théâtre qui continue de s'ouvrir sur le quartier de Rivet où il est implanté et sur la ville grâce à des liens tissés avec les Treize arches. Un lieu qui mise encore et toujours sur l'échange, la rencontre entre professionnels et amateurs dont les pratiques sont reliées, à la Grange, par une seule et même passion: celle du théâtre.

A l'affiche de la nouvelle programmation de la Grange, une trentaine de rendez-vous où se mêlent et s'entremêlent le théâtre professionnel et amateur. "Notre marque de fabrique, c'est la passerelle que nous nous attachons à préserver entre ces pratiques", indique-t-on à la Grange. "Faire en sorte qu'il y ait rencontre et échange entre les deux est ce qui nous guide dans la programmation. On veille à ce que théâtre professionnel et amateur existent, cohabitent."

Ainsi, parmi les créations des 6 compagnies amateurs accueillies au théâtre pour leurs répétitions et créations (la Lemur Kata Cie, le Théâtre du Cri, le Théâtre de l'Etoile Grise, le Théâtre du Paradoxe, la Cie II Teatrino et la Cie La Carpe) Le Pas, par le Théâtre de l'Etoile Grise d'après Denis Guénoun, (dates à définir) et Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman, par le Théâtre du Paradoxe, les 20 et 21 mars.

Les compagnies professionnelles viendront aussi faire vivre la programmation avec notamment le théâtre de la Passerelle qui va jouer Eloge de la folie d'Erasme, dans une adaptation de Jean-Marc Chotteau, le 29 novembre, la compagnie BDP pour Ça va... Si ça va, bravo, de Jean-Claude Grumberg, le 10 janvier ou encore L'apoplexie méridienne (AB&CD Production/Mademoizel'Prod) d'après Voyage au bout de la nuit de Céline, le 23 janvier.

Ouvert sur le quartier de Rivet, le théâtre de la Grange veut continuer à s'ouvrir sur la ville et a tissé des liens en ce sens avec les Treize arches. 48h chrono, la mise en espace qui ouvrira les saisons des Treize arches et de la Grange, les 20 et 21 septembre, l'illustre. Un projet original: deux textes dramatiques contemporains inédits choisis parmi 11 tapuscrits par un comité de lecture et une répétition de seulement... 48h! Après avoir été jouée au théâtre municipal avec le collectif Jakart/Mugiscué, elle sera créée le lendemain à la Grange par une de ses compagnies amateurs, le théâtre de l'Etoile Grise.

La saison 2013/2014, ce sont aussi la poursuite des soupes de lecture ouvertes à tous et gratuites, les 2 octobre, 11 décembre, 5 février, 9 avril et 4 juin, initiées la saison dernière (nous vous en avions parlé ici), mais encore 4 ateliers hebdomadaires de pratique théâtrale et des stages encadrés par des professionnels: stage de mise en voix à partir d'extraits de la trilogie "Auschwitz et après", initié par les Treize arches, accueilli par le théatre de la Grange et la Ville d'Ayen en novembre, de lecture à haute voix les 7 et 8 décembre et enfin de clown les 29 et 30 mars (nombre de places limité).

Infos, tarifs et réservations auprès du théâtre de la Grange au 05.55.86.97.99 et sur leur site.