Actualités

Sexion d'assaut enflamme 3.200 personnes à Brive

  • Publié le 06/09/2013 à 22:10
  • Par Jennifer BRESSAN


Ambiance des grands soirs vendredi à l'Espace des trois provinces. Et pour cause ! Sur la scène, rien moins que le groupe de rap le plus populaire du moment: Sexion d'assaut. Dans la salle bondée, 3.200 jeunes, à la fête, s'en sont donnés à cœur joie!

"Dès 8 heures ce matin, j'ai aperçu des fans tourner autour de l'Espace des Trois Provinces", confiait un employé chargé de la sécurité avant le concert, tandis que la file d'attente n'en finissait toujours pas de s'allonger jusqu'aux portes du CGR.

Au premier rang, on a retrouvé ces 5 fans de la première heure: des jeunes Tullistes de 14 à 16 ans qui avancent avoir séché les cours pour arriver tôt, très tôt pour voir le phénomène Sexion d'assaut, le groupe le plus vendeur du moment, programmé à Brive par le service information jeunesse.

Il est 20 heures, il fait déjà très chaud dans la salle qui accueille ce soir-là quelque 3.200 personnes, à majorité des adolescents. Dry, annoncé en première partie ne sera finalement pas venu. A sa place, Dj Hcue a fait le job et chauffé comme il se doit un public acquis à la cause.

Quand, sur les coups des 21 heures, le compte à rebours annonce l'arrivée imminente du groupe Sexion d'assaut sur scène, l'ambiance est vraiment électrique. En moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, le public reconnaît Disque d'or extrait de leur 2e album L'apogée. Lunettes sur le nez, veste en cuir rouge sur le dos, Maître Gims, le pilier du groupe, est acclamé par ses fans. Pendant presqu'une heure trente, le groupe a livré ses morceaux, presque tous des tubes que le public connaît sur le bout des doigts. Des refrains accrocheurs, des styles variés et des rythmes efficaces qui restent dans la tête et font le succès de leur album, de la soirée, de leur tournée.

Une heure et demie est déjà passée. Voilà que débarquent les plus gros succès des rappeurs qui déchaînent les foules: Ma direction, Désolé ou encore Avant qu'elle parte. Sur ces titres phares, le chœur, formé par les quelque 3.000 jeunes, leurs parents et même une vigile, surprise à fredonner les chansons pendant sa ronde, a pris le pas, ou presque, sur le groupe qui ne s'est pas fait prier pour céder la parole à la majorité.

Pourtant, à 22h30, quand les rappeurs saluent la foule en délire, tout le monde s'attend à un rappel. L'étonnement est palpable quand, déjà, les lumières se rallument. Il est temps de rentrer. Peut-être sortie un peu trop abruptement de son rêve, une fan pointe du doigt "l'absence de 4 des 8 membres que compte le groupe". Un brin de déception qui ne suffira pas à effacer la folle ambiance qui a régné vendredi soir dans les Trois Provinces. On avait quand même rarement vu ça !