Actualités

Les Bisons repartent en Afrique

  • Publié le 12/09/2013 à 09:40
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Avec la multiplication de ses missions à l'étranger, l'image est devenue assez rare: hier en fin d'après-midi, la quasi-totalité des militaires du régiment briviste étaient rassemblés dans les jardins de la Guierle pour une prise d'armes saluant le départ prochain de 350 d'entre eux sur le sol africain, au Tchad, en Côte d'Ivoire et au Mali.





Les premiers à partir, à la fin du mois pour le Tchad, sont les Bisons bleus de la 1ère compagnie de combat. Commandés par le capitaine Hugues De Bonnière, les 150 militaires seront intégrés pendant 4 à 6 mois, au dispositif Epervier. Ils auront pour missions de soutenir l’armée tchadienne dans la stabilité du pays, mais aussi d’assurer la sécurité des ressortissants français. Une vingtaine de militaires de la compagnie commandement et logistique  y armera l’état-major tactique et le détachement de soutien.

Début octobre, ce sera au tour de la 2e compagnie de combat. Direction cette fois la Côte d'Ivoire, également pour une période de 4 à 6 mois. Sous les ordres du Capitaine Geoffroy Leray, les 150 Bisons rouges seront intégrés à la force Licorne. Leur mission, dans le cadre des accords de coopération entre les deux pays, sera de maintenir une présence militaire pour assurer la protection des ressortissants français. Leur départ profitera d'ailleurs à une action humanitaire. L'association Kulamna Casamance leur confiera en effet des vêtements à convoyer sur place.



Enfin, des éléments de la compagnie d'éclairage et d'appui (plus d'une quarantaine de militaires autour du fanion) partiront fin novembre début décembre pour le Mali, où les avaient précédés en début d'année leurs camarades engagés dans l'opération Serval. Trois d'entre eux ont d'ailleurs été décorés à cette occasion de la Croix de la valeur militaire étoile de bronze pour leurs faits d'arme pendant cette mission: le lieutenant Chandebois, le caporal-chef Alarcon et le 1ère classe Plumereau. Les Bisons projetés à nouveau en terre malienne participeront quant à eux à la reconstruction de l'armée nationale.

"Pour les plus jeunes d'entre eux, ce sera leur première mission, pour d'autres, une de plus toujours différente de la précédente", a déclaré le lieutenant-colonel Guillaume Ponchin. Le député-maire Philippe Nauche a salué l'importance de leurs missions et les a assurés au nom de la population du soutien indéfectible des Brivistes à leur régiment. En marge de cette prise d'armes, le 126e RI avait d'ailleurs organisé une présentation de matériel qui a fait sensation auprès du public et particulièrement des plus jeunes.





 

*********


Sur ce thème, vous pouvez également lire nos précédents articles: