Actualités

« Bouillon de culture »

  • Publié le 11/07/2009 à 08:46
  • Par Jennifer BRESSAN
Monsieur le député-maire de Brive Philippe Nauche"Surprendre et donner envie", a résumé hier le député-maire de Brive Philippe Nauche, en présentant la politique culturelle de l'année. Une saison riche, dense et qui n'a pas fini de dévoiler ses surprises. Le ton sera donné avec les journées du patrimoine les 19 et 20 septembre.

A la culture, c'est l'effervescence. La volonté est forte de mettre en valeur et de faire découvrir toute une pléiade d’expressions artistiques : théâtre, danse, chant, arts de rue. Des différents styles aussi : du plus populaire, au quelque peu élitiste, "sans nuance péjorative", a précisé le maire. Jeunes et moins jeunes devraient pouvoir trouver chaussure à leur pied.

Cette ambition s'appuie sur un établissement public de coopération culturelle (EPCC) qui a été créé le 25 juin dernier et qui va fonctionner en complémentarité avec la direction de la culture sans s'y substituer,en disposant d'un budget de 700.000 euros.

L'EPCC aura la charge de 3 lieux: le nouveau théâtre, le « garage » et la structure pour les musiques actuelles.

Un coup de projecteur sur ce qu'on appelle déjà le «garage» s’impose.  Artothèque, fond livresque, ce lieu abritera aussi des expositions temporaires et des animations. Dédié à l’art, à la nature et la science, ce lieu sera sans commune mesure : "Il est tout à fait inédit en France", a souligné Philippe Nauche.

Jean-Paul Dumas; le directeur de la culture

Autre évolution : la programmation se fera plus active et concertée.  Une sélection sera orchestrée par des professionnels qui s’attacheront à viser le public le plus large possible. "Une attention toute particulière sera faite aux plus jeunes",  a ajouté Jean-Paul Dumas, directeur de la culture.
L’ouverture des festivités s’inscrira dans le cadre des « journées du patrimoine » les 19 et 20 septembre. C’est un spectacle de funambule, place de la Guierle, qui ouvrira le bal. Pour le reste de la programmation, des classiques, comme les pièces de Lagarce, encore inédites à Brive, des "grosses pointures"  avec les metteurs en scène Patrick Pineau ou encore Johanne Le Guillerm, des artistes locaux... "Au hasard des oiseaux", de la compagnie Praxinoscope, devrait séduire les plus petits dès 4 ans.

L'enjeu économique et culturel est fort. Le défi: améliorer l'attractivité de la ville, convaincre les Brivistes et séduire les personnes de l'extérieur. Tout un programme, on vous dit! Ce sera à vous de juger. Mais pour cela, il s’agit avant tout d’en profiter.

**************


A retrouver également:


Samedi 17 octobre: 80% de réussite. Cie Opéra Pagaï. Le lieu... une salle de classe mais ne vous y trompez pas; les enfants comme les parents y sont attendus.


Jeudi 5 novembre: Grand corps malade. Concert d'ouverture de la foire du livre à l'Espace des 3 provinces.


Jeudi 12 et vendredi 13 novembre: Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce. Compagnie du Limousin, au théâtre de la Grange.


Jeudi 3 décembre: Hot House de Harold Pinter à l'auditorium François Poulenc. Par la compagnie des dramaticules.


Samedi 5 décembre: Musica de Esperanza par Carlos Maza, à l'auditorium Francis Poulenc. Orchestre de chambre sur musique contemporaine. Vous devriez être surpris. On ne vous en dit pas plus.


Cette liste est non exhaustive et certaines dates restent encore à confirmer.