Actualités

Une réflexion sur le devenir de la médiathèque

  • Publié le 27/09/2013 à 14:34
  • Par Olivier SOULIÉ


Une réflexion est en cours sur ce que pourrait devenir la médiathèque dans les années qui viennent. La municipalité souhaite conserver la médiathèque en centre-ville car elle est, selon le maire Philippe Nauche, un "indéniable facteur d’attractivité".

Il y a 20 ans, des travaux de réaménagement et d'extension de la médiathèque étaient réalisés. La structure ayant atteint ses limites dans sa proposition et sa fonctionnalité, la municipalité mène une réflexion pour valoriser ce lieu de culture en cœur de ville.

L'objectif est de gagner en modernité, en convivialité et en attractivité. Et ça passera par un nouvel agencement des collections et des espaces. En outre, la médiathèque n'est plus seulement un lieu d'emprunt de documents. Elle est un véritable lieu de vie offrant des espaces consacrés à la formation, au travail, aux études, mais aussi au plaisir de se cultiver, grâce aux livres mais aussi aux nouvelles technologies.

La Ville vient de recevoir les conclusions d'une étude de pré-programmation regroupant un diagnostic de l'existant et la faisabilité d'un projet de restructuration du site actuel, avec les orientations architecturales, organisationnelles et fonctionnelles.

Cette réflexion, menée en lien étroit avec l'Etat par l'intermédiaire de la DRAC, s'inscrit dans la politique du livre et de la lecture publique mise en place en 2008.

Lors d'un échange hier soir à l'occasion de la tenue du conseil municipal, Frédéric Soulier, conseiller de l'opposition municipale, a indiqué qu'il aurait "préféré que la médiathèque soit intégrée dans le futur quartier Brune pour libérer un espace en centre-ville, espace qui pourrait accueillir une grande enseigne commerciale". A ses yeux, ce serait un facteur d'attractivité qui bénéficierait à l'ensemble des commerces du cœur de ville.

"Je suis en total désaccord avec votre vision", a répliqué le maire Philippe Nauche. Pour le premier magistrat, la médiathèque est déjà "un facteur d’attractivité indéniable pour le centre-ville", et le projet de restructuration ne fera que renforcer cet état de fait confirmé par les chiffres: au 31 décembre 2012, la médiathèque enregistrait 8.261 usagers actifs dont 1.820 nouveaux, et 211.819 prêts ont été réalisés sur l'année.

Pour gagner en visibilité, la médiathèque pourrait être étendue jusqu'à l'ancienne librairie Seignolles acquise par la Ville et pourrait s'ouvrir sur la place du Civoire.