Actualités

Vet'aime tisse toujours la solidarité

  • Publié le 02/10/2013 à 10:08
  • Par Marie Christine MALSOUTE


La collection automne/hiver de Tissons la solidarité bat son plein à Vet'aime. La structure d'insertion du quai Tourny a même vu 3 de ses modèles retenus par la griffe nationale.



Elle vous attend dès l'entrée, en tête du magasin et toutes les salariées en insertion en sont très fières. Sur les portants, il y a là vestes, manteaux, robes, jupes, pantalons mais aussi des plus petites pièces comme des écharpes ou des gants. Des pièces confectionnées comme il se doit à partir des vêtements provenant du tri et en suivant l'un des modèles élaborés par la griffe.

"Les salariées ont réalisé 114 pièces, beaucoup ont déjà été achetés", se félicite la directrice des lieux Brigitte Bonneval. Rappelons que cette griffe Tissons la solidarité donne une nouvelle vie aux vêtements en les retravaillant selon des tendances élaborées avec des stylistes professionnels et qu’elle regroupe des structures qui ont fait de la lutte contre l’exclusion des femmes leur objectif principal en leur offrant du travail.

A Vet'aime, pour la 3e année consécutive, tout le monde a donc mis la main à la pâte, que ce soit à l'élaboration de projets de modèles, au tri pour sélectionner les matières indispensables ou à la couture pour confectionner les pièces. "Trois des modèles, deux manteaux et une veste, que nous avons nous mêmes proposés ont été sélectionnés dans cette collection, ce qui vaudra certainement à une des salariés de participer au défilé de mode national rassemblant les meilleures créations."

La tendance cette année est plutôt au sombre, gris en passant par toutes ses nuances, noir, chiné. Avec quelques pièces de couleurs pour apporter une touche plus lumineuse. "Cette année, les filles ont plus travaillé sur le détail, avec la mise en place de petits accessoires, des paillettes sur des gants, des fermetures éclairs sur des vestes..." Cette année aussi, Vet'aime a bénéficié, en plus des nombreux dons de vêtements par les particuliers, de lots conséquents d'invendus de la part de magasins de prêt à porter.

Cette insertion par le travail motive les 9 salariées qui bénéficient également de formations. Un coup de pouce qui peut venir de maisons prestigieuses: l'Institut Chanel de Paris est ainsi venu animer un atelier pendant deux jour, dispensant de précieux conseils sur la vente et l'accueil. Attestation à la clé! Vet'aime ne manque pas d'idées pour attirer le chaland. La structure vient d'ailleurs d'ouvrir un coin vintage, pour femmes comme pour hommes... Très tendance!