Actualités

Pour la retraite

  • Publié le 15/10/2013 à 13:58
  • Par Patrick MENEYROL


Manifestation unitaire ce midi sur les boulevards. 4 centrales syndicales appelaient à une mobilisation contre le projet Ayrault de réforme des retraites et l'allongement de la durée de cotisations. Une réforme qu'approuve la CFDT mais que les autres syndicats refusent.

CGT, FO, FSU et Solidaires. C'est tous ensemble que les syndicats entendaient montrer leur désaccord avec le projet du Premier ministre d'augmenter le nombre de trimestres cotisés pour pouvoir faire valoir ses droits à la retraite. Un texte qui est en discussion à l'Assemblée Nationale depuis le 7 octobre dernier. Le gouvernement veut allonger jusqu'à 43 ans la durée de cotisations pour la génération née à partir de 1973. Tout à fait inacceptable pour les syndicats qui ont défilé de la Place Thiers jusqu'à la sous-préfecture boulevard Jules Ferry, mais qui n'ont guère mobilisé, à peine une centaine de personnes.

Selon eux en effet, l'âge moyen d'accès à un premier emploi se situant à 23 ans, cette réforme conduirait à un départ en retraite à 66 ans et plus, alors que dans le même temps, un jeune sur quatre ne trouve pas d'emploi et qu'un salarié sur deux n'est plus en activité à 60 ans. Et les mesures promises pour tenir compte de la pénibilité de certains métiers n'auront qu'une portée très limitée sur les salariés concernés. Ils exigent donc, entre autres,  un retour à la retraite à taux plein à 60 ans et aucune retraite inférieure au SMIC. Ce 15 octobre se voulait être un avertissement. "Si le gouvernement n'entend pas leurs revendications, nous appellerons à une mobilisation générale" ont assuré les différents représentants avant d'être reçus par le Sous-Préfet.