Actualités

ZAC Brive-Laroche : les études d'impact sont bouclées

  • Publié le 18/10/2013 à 09:25
  • Par Marie Christine MALSOUTE


L'Agglo a présenté hier soir en réunion publique les résultats des études d'impact nécessaires à la création d'une ZAC à Brive-Laroche. Le dossier est désormais en préfecture où l'autorité environnementale doit rendre sa réponse sous deux mois.



Etudes de trafic, faune et flore, acoustique, hydraulique, énergétique, d'émissions de gaz à effet de serre... aucun compte-rendu n'aura été épargné au public clairsemé. Dans la salle Escande à la CCI, principalement des habitants des hameaux directement concernés, quelques élus et même l'ancien maire de Brive Bernard Murat. Assistée d'une tablée d'experts qui ont mené les différentes études, la première vice-présidente de l'Agglo a rappelé toute la réflexion menée en amont, bien avant que la communauté d'agglomération se soit portée acquéreur en 2012 de l'ancien aérodrome. "Nous avons un objectif de qualité et d'insertion dans le cadre actuel, en tenant compte des différents usages, résidentiel, commercial, productif. La procédure de ZAC répond à cette problématique et permet justement cette concertation entre les acteurs", a assuré Patricia Broussolle.

Cartes à l'appui, les experts ont présenté les dysfonctionnements actuels, notamment en terme de trafic sur la 1089 où circulent 24.500 véhicules jour. "Créer une zone, c'est générer de nouveaux flux et il faut éviter d'accroître les dysfonctionnements." Il faut donc arriver à fluidifier les flux à l’ouest en réalisant des infrastructures d’envergure dictées par la typologie des lieux.

L'amélioration des accès passerait donc par un "aménagement de l'entrée Est, l'échangeur du Teinchurier, avec un giratoire vraisemblablement équipée de feux, ce qui permettrait de prioriser certains flux à des moments critiques". Autre équipement structurant: la création d'un accès Nord pour les échanges avec l’A20 et l’A89 et qui permettrait en outre d’alléger les flux sur la RD 1089: "indispensable mais qu'il n'est pas nécessaire de réaliser tout de suite". La rue Frédéric Sauvage devrait également être prolongée.

Elus et experts ont rappelé les enjeux de cette zone en entrée d'agglomération, aussi bien économiques qu'environnementaux. "On va créer un paysage nouveau." Elus et experts ont évoqué l'implantation d'une halte ferroviaire, d'un parking relais pour favoriser le passage du véhicule personnel aux transports en commun, d'une navette comme celle desservant depuis les 3 Provinces le centre ville... "La priorité est de mettre en place les structures qui assureront un développement cohérent dans le temps."

La réflexion se poursuit donc et les habitants sont invités à faire part de leurs remarques sur un recueil à l'Agglo ou sur le site agglo-brive.fr.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles: