Actualités

Le "vivre ensemble" dès l'école primaire

  • Publié le 18/10/2013 à 09:36
  • Par Patrick MENEYROL


La Ville et l'ADAPEI signaient ce matin une convention dans les locaux de l'école Louis Pons. Nouvelle étape d'une collaboration ancienne et d'une volonté constante, elle va permettre un accueil plus important d'enfants handicapés dans le monde scolaire.

C'est au sein de l'école Louis Pons que Philippe Nauche et Jean-Michel Colin, le président de l'Association de parents et d'amis de personnes handicapées mentales, ont signé cette convention. Cette dernière est l'aboutissement de la transformation d'une classe spécialisée pour qu'elle puisse accueillir davantage d'enfants, et des enfants souffrant de handicaps plus lourds. On appelle cela une CLIS, classe d'inclusion scolaire. Elle permet l'accueil dans le primaire d'un petit groupe d'enfants présentant le même type de handicap.

Brive compte 6 CLIS, qui s'occupent d'environ 70 enfants, réparties dans différentes écoles: Saint-Germain, Henri-Gérard, Cité des Roses, Marie-Curie, Jules-Vallès et Louis-Pons. Cette dernière disposait d'une CLIS 4, à savoir une classe spécialisée, la seule en Corrèze, destinée aux élèves en situation de handicap mental et moteur. Désormais, elle permet de prendre en charge 11 enfants, au lieu de 5, qui viennent essentiellement de l'Institut médico-éducatif de Puymaret près de Malemort, et qui sont âgés de moins de 13 ans. Ils peuvent aujourd'hui suivre une scolarité en alternance, dans un dispositif réellement adapté à leur handicap.

La Ville, par cette convention, met donc gratuitement à la disposition de l'ADAPEI les locaux nécessaires à l'école Louis Pons, ainsi qu'un agent spécialisé (ATSEM) qui apporte une aide aux enseignants et aux enfants. Une volonté de permettre la scolarisation de tous les enfants qui s'inscrit dans le développement de l'accessibilité entamée voici 5 ans et qui s'est également traduit dans les espaces publiques, les bâtiments communaux et sur la voirie.