Actualités

Deux jeunes Brivistes s'essayent à la série

  • Publié le 30/10/2013 à 15:43
  • Par Jennifer BRESSAN


L'ambiance est bon enfant mais studieuse sur un terrain des hauteurs de Brive où Quentin Blot, 18 ans, et Bastien Champougny, 17 ans, ont posé leur campement. Ils y tournent tous les jours depuis le début des vacances de la Toussaint la première saison de Brume, une série qu'ils ont écrite à quatre mains.

"Moteur, silence, action...  Coupé !" Bastien, qui doit s'extraire d'une tente et partir en direction des bois s'est pris les pieds dans des branchages ! "On ne peut pas les enlever?", s'enquiert un des jeunes présents. "Non, ils tiennent la tente!", rétorque ce premier.

La scène se passe ce matin sur les hauteurs de Brive, dans un terrain privé prêté à l'équipe pour le tournage de la série Brume, réalisée avec les moyens du bord. "On n'a aucun budget. Alors, pour les décors et costumes, on a fait de la récup' et le reste nous-mêmes", indique Quentin Blot, en BTS montage et post production à Angoulême. Quant au matériel, il a été emprunté de-ci de-là et notamment à l'association Gindou, "grâce au centre culturel de Brive qui nous a accompagnés dans ces démarches."

C'est d'ailleurs par le biais de cette association que Bastien, élève en terminale scientifique option cinéma audiovisuel au lycée d'Arsonval et Quentin, se sont rencontrés. "Cet été, Bastien a remporté le concours de scénario organisé par Gindou cinéma. (A lire ici). Je faisais partie du casting de ce court-métrage, et on se connaissait déjà plus ou moins pour avoir fait partie du jury jeune au festival du cinéma de Brive", ajoute-t-il. "Mais là, on s'est dit qu'il fallait qu'on monte un projet ensemble."

La première saison de la série Brume qui compte 16 épisodes de 2 à 6 minutes est le fruit de ce projet: "Très rapidement, on s'est aperçu Bastien et moi qu'on avait les mêmes intentions, la même morale et la même fin! Il fallait juste trouver le début!" Grâce à leurs références ciné et télé, les deux jeunes n'ont pas peiné pour remonter le fil de l'histoire: "Alex, joué par Bastien, se réveille dans une clairière. Il ne se souvient de rien, pas même de qui il est. Armé de son seul prénom, il va devoir se sortir de l'univers complètement barré dans lequel il est tombé et qui est peuplé de personnages loufoques", décrit Quentin.

"On s'est bien amusé à poser les bases de cet univers régi par des castes qui représentent plus ou moins des époques: les médiévaux pouilleux, les rebelles militaires ou encore les sages gallo-romains", cite-t-il. "Notre but était de faire rire et faire rêver. On voulait surtout montrer du doigt cette société qui selon nous aliène l'imagination et le rêve."

Ce dont eux ne manquent guère. Mais aujourd'hui, pas question de rêvasser car du retard a été pris hier et il faut que tout soit fin prêt d'ici la fin de semaine. Suivra une longue période de montage et la diffusion sur YouTube et dailymotion courant janvier ou février. En attendant, vous pouvez suivre l'évolution du tournage sur la page Facebook de la série en cliquant ici.