Actualités

Thierry Breuil, 5e au mondial trail

  • Publié le 15/07/2009 à 10:02
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Thierry Breuil. Photos archives Christophe PhélizonLe Briviste  Thierry Breuil se classe 5e au challenge mondial de trail qui s'est tenu ce week-end à Serre-Chevalier. Plutôt pas content, malgré la performance. Joint ce matin par téléphone, le cabiste revient sur ce "trail des Cerces" où l'Auvergnat Thomas Lorblanchet remporte le titre mondial. Où l'équipe de France monte aussi sur la plus haute marche du podium.



Cette année, l'IAU avait choisi de caler son world challenge sur la 11e édition du "trail des Cerces". Au menu: 68km affichant 3500m de dénivelé. Pas une mince affaire! "C'est la pire course de ma vie", affirme le Briviste champion de France de trail. Il termine l'épreuve en 7h26'28''. Son compatriote Thomas Lorblanchet emporte le titre en 6h38'18''... quelque 48 minutes devant lui. "C'est un extra-terrestre", s'extasie Thierry.

Le Briviste a beau recevoir depuis dimanche des félicitations, il n'en démord pas: "Pour moi, c'est une très mauvaise course." On reconnait son côté perfectionniste. "Même si je m'étais bien préparé, je ne suis pas taillé pour ce type d'épreuve, avec de forts dénivelés, jusqu'à 43% pour le col des Beraudes. Alors tu marches, pendant une heure. Moi, ça m'a flingué. Est-ce qu'on peut d'ailleurs encore parler de course? Je suis pas un montagnard. Ce que j'aime dans la course, c'est justement courir, la vitesse." Thierry n'en est pas moins 5e sur le papier mondial. "Mais, comme la course était open, il y a en fait neuf coureurs devant moi." Et ça Thierry a du mal à l'encaisser. "Ça me dérange d'être battu par des gens qui n'étaient pas sélectionnés en équipes nationales." Question d'éthique!

Pour l'heure, Thierry va un peu lever le pied. Et pour cause, il se marie dans trois semaines: tous nos vœux de bonheur! Le Briviste n' envisage pas moins de s'aligner sur quelques courses du coin: peut-être, les 20km de Meyronne dans le Lot, ce dimanche 19 juillet, les 10km de Branceilles le 7 août...

Thierry a aussi pris son bâton de pélerin pour promouvoir une toute nouvelle épreuve dont il est le fervent parrain: un "week-end trail" en Corrèze... "we can try" invite le dépliant d'appel pour les 19 et 20 septembre prochains. Il s'agit d'un rendez-vous à la fois sportif et convivial, à la découverte de la vallée de la Dordogne: deux jours, trois épreuves dont une nocturne, avec bivouac à la clé. "Presque tout le monde peut le faire, il n'y a pas besoin d'être un sportif confirmé", affirme Thierry Breuil. "Quel que soit leur niveau, les coureurs vont vivre ensemble, camper, manger, échanger les conseils... Ça va montrer que les meilleurs sont accessibles, des gens comme tout le monde." Si l'aventure vous tente, les inscriptions se font directement en ligne sur le site du week-end trail.