Actualités

Vos sorties pendant les fêtes

  • Publié le 23/12/2013 à 08:00
  • Par Marie Christine MALSOUTE


ANIMATIONS DE NOEL






  • Noël 2013 à Brive accompagne cette période de fêtes avec son marché autour de la collégiale Saint-Martin (jusqu'au 28 décembre), son père Noël dans son chalet rue de la République (jusqu'au 24 décembre), ses spectacles et déambulations de rue avec  le Théâtre du Vertige, ses balades en calèche (jusqu'au 24), son manège à poneys, ses ateliers enfants, son animation musicale... sans oublier sa patinoire implantée cette année place Aristide Briand, face au théâtre (jusqu'au 5 janvier sauf les 25 décembre et 1er janvier). Des animations gratuites (sauf la patinoire avec location de patins). Infos au 05.55.24.08.80 et sur brive-tourisme.com.







************


AU THEATRE DES GAVROCHES






  • Western again samedi 21 décembre à 20h30 et du 22 au 24 décembre à 18h à Brive au Théâtre des Gavroches, 3 rue Viallatoux. Une comédie tout public d'Alexandre Josse. "Il est un monde où tout reste à faire, où chacun a encore une carte à jouer... Mais combien resteront dans les livres d’histoire? Combien deviendront des légendes de l’ouest américain?! Marquer l’histoire, oui... mais comment? Et à quel prix?" Les Gavroches s’attaquent aux cowboys avec leur folie, leur créativité. Ils vont exploser les codes du western pour un nouveau divertissement familial. Ce sera une ruée vers le rire, la passion, l’action et l’émotion. Les gavroches sont des légendes dans leur rue... elle est devenue trop petite. Durée: 1 heure. Entrée: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur letheatregavroches.free.fr.



************


AU MARYLAND




  • Soirée musicales à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Jeudi 26 décembre, la Bande à Bibi jouera des standards de jazzLa semaine suivante, les vendredi 27 et samedi 28 décembre, Chris Pearline prendra le relais avec son blues rock folk mêlé de chansons françaises. Et mardi 31, ce sera la surprise. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. 




************

OPERA AU REX

  • OpéraFalstaff dimanche 5 janvier à 20h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En diféré du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Dans la campagne anglaise, le rustre Falstaff courtise deux femmes mariées.  Epouses et maris mettent alors au point des plans de vengeances respectifs… Largement inspiré d’Henri IV et des Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare, Falstaff revient sur la scène du Met dans une nouvelle production - la première depuis 50 ans. Ambrogio Maestri interprète le rôle-titre de Sir John Falstaff face à Angela Meade et Lisette Oropesa dans les rôles d’Alice et de Nanetta. Un ensemble merveilleux pour ce dernier chef d’œuvre de comédie lyrique de Verdi. Maître incontesté de l’oeuvre, James Levine reprend la direction musicale de cet opéra pour la première fois depuis 2005. Durée: 3h20. Tarif: 25 euros. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.




************




AU MARCHE BRASSENS





  •  Foire grasse samedi 4 janvier à Brive de 7h30 à 12h30. C'est la traditionnelle foire des rois, avec sa galette géante à déguster, est aussi l’occasion de faire mettre en boîte gratuitement son foie gras. Infos au 05.55.24.08.80.






************

A LA PATINOIRE

  • Soirée free style samedi 4 janvier de 20h30 à 22h45, organisée par le club les Crazy ice freestyle, une équipe de free style sur glace briviste. Une soirée avec DJ et fluo à gogo. Entrée: pour patiner tarifs habituels de 3,20 à 6,60 euros et pour les visiteurs 1,50 euros. Pour avoir un petit aperçu de ce que peut être le free style, ce  club et ce que peut être la soirée vous pouvez consulter la vidéo ci-dessous. Infos au 05.55.74.34.62. Prochaine soirée animée: Bulles party samedi 18 janvier.







************


A L'ATELIER DES ARTISTES




  • ComédieIl est folle de moi à Saint-Mexant à L'atelier des artistes, les jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 décembre à 21h et mardi 31 à 19h30 et 22h. Une comédie de et avec Caroline Steinberg et Bruno Gallisa. Entre l'amour et l'amitié, il n'y a qu'un pas. Vous pensez vraiment que l'amitié est possible entre un homme et une femme, surtout s'ils partagent le même toit? Bien sûr, si l'homme en question est un homo déjanté comme Gaby et la femme un peu coincée voir frigide comme Marie, oui c'est possible. Mais tout peut très vite basculer quand un beau matin un colis suspect arrive. En bref, quand l'homme se réveille chez Gaby et la femme se révèle chez Marie, tout se bouscule... et là ça déménage. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 15 et 13 euros (réservation en ligne). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.




************


LES EXPOS A VOIR






  • Le Noël des Nippéléons à Brive au centre socioculturel municipal Jacques Cartier. Une exposition qui débute ce lundi 9 décembre. Cécile Pouget donne vie à d'étonnants personnages colorés et débonnaires, les Nippéléons, qu'elle confectionne avec des vêtements usés, oubliés, abandonnés. L’art de transformer les nippes. L'artiste a en effet l'art de rendre précieux les vêtements délaissés, en cousant un monde coloré, dans l’esthétique singulière et insolite du caméléon. C’est un moyen pour elle de mettre en scène des personnages atypiques, avec l’ambition de susciter des questionnements sur les vêtements: des conditions de leur production à l’organisation de leur recyclage, en passant par les usages qu’en fait chacun. Cécile Pouget est installée en Corrèze depuis environ deux ans, après un séjour prolongé à l'étranger, plus particulièrement au Laos. Sur place, elle a monté un projet d'artisanat avec des Laotiennes. Elle a créé une sorte d'atelier textile dans lequel sont réalisés entre autres des objets en volume avec des textiles divers et variés. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h30. Infos au 05.55.86.34.60. Jusqu'au 3 janvier 2014.




  • Sur la route… à Brive au Garage, avenue Edouard-Herriot. Un titre d'expo bien à propos puisque cet ancien garage Taurisson, nouveau lieu culturel ouvert le 6 décembre, va véhiculer ses premiers visiteurs à travers le monde automobile que s’est approprié l’art contemporain, nouvelle vocation du site. A voir une vingtaine d’artistes et une soixantaine d’objets ou d’œuvres dont certaines ont été créées spécialement pour cette occasion. Des œuvres qui proviennent de partenaires comme le Frac mais aussi de prêteurs privés, et donc des pièces rarement visibles, ou atypiques comme la fondation Citroën héritage. Sur la route… mêle ainsi des œuvres reconnues ou des créations émergentes, à l’image des futures expositions du Garage. Des animations et des ateliers sont proposées en parallèle. A noter lundi 23 décembre, de 14h30 à 16h, un atelier création de circuit automobile (2,50 euros). Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h et dimanche de 15h à 18h (fermé le lundi). Infos au 05.55.18.17.70 et sur garage.brive.fr. Jusqu'au 16 mars 2014.



  • Sur la route de Noël  à Brive à la médiathèque. En écho à l’ouverture du Garage MAC, et à son exposition inaugurale Sur la route..., la médiathèque présente des jeux et jouets de la ludothèque et une sélection bibliographique de livres, BD, CD et DVD à emprunter. Pour les plus petits, un circuit sera également à parcourir à l’aide de deux voitures à pédales! Entrée libre mais inscription obligatoire pour l’animation circuit. Ouvert du lundi au samedi inclus de 10h à 12h et de 14h à 18h. Plus d’infos au 05.55.18.17.57. Jusqu'au 6 janvier 2014.





  • Silex and the city à Brive au musée Labenche. A l’occasion de la 32e édition de la Foire du Livre de Brive, le musée Labenche accueille la famille Dotcom pour deux mois d’exposition. Blog, Spam, Web et Url y retrouveront leur sujet de prédilection: l’évolution. Autour d’une sélection de planches tirées des quatre tomes de la série Silex and the City créée par Jul, le musée réunit une partie de ses collections préhistoriques. Depuis l’homme de Neandertal jusqu’au Mésolithique en passant par le Paléolithique Supérieur, les pièces présentées ont pour ambition d’apporter un complément original aux dessins de Jul. Pour illustrer, la vie des hommes préhistoriques qui laisse souvent libre court à l’imagination, le musée a tiré de ses collections quelques indices qui permettront aux visiteurs de se faire une idée du quotidien avant notre ère. Ainsi à partir des thèmes de l’outillage, de la vie quotidienne ou de l’art, l’exposition propose de démêler le cours du temps et de l’histoire des hommes avant l’invention de l’écriture. Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf mardi, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu'au 6 janvier.





  • CLOM Contre l'ordre moral à Brive à la chapelle Saint-Libéral. CLOM, quatre lettres qui incitent à la révolution, voilà le leitmotiv des compositions photographiques et monochromes de Joël Hubaut. Assemblage hétéroclite de néophytes, de curieux et de résistants autour d’une démarche activiste coloré, les CLOM concentrent plusieurs centaines de participants dans un décor cacophonique. A Brive, cette "lutte contre l’uniformité et toutes les formes d’oppression morale" a pris place dans la cour de la caserne Brune un dimanche 14 octobre 2012 en couleur camouflage. Un an plus tard, la chapelle Saint-Libéral accueille la série complète des CLOMs, à savoir les 8 couleurs (12 clichés) réalisées depuis 1995 par l'artiste, ainsi qu'une inédite. L’occasion pour le public de découvrir les multiples facettes de l’artiste, grossiste en art, musicien, adepte de la poésie sonore et recordman du lancer de camembert. Entrée gratuite. Du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Jusqu’au 5 janvier 2014.




  • Galeries éphémères à Brive rue de la République. Les artistes ont investi à plusieurs quelques unes des boutiques vides de la rue et y exposent/vendent leurs créations. L’idée est venue des commerçants eux-mêmes pour égayer la rue en cette période de fêtes. Les vitrines donnent à voir et les artistes insufflent du mouvement. Toiles acryliques ou aquarelles, peintures sur verre, sculptures en bois ou bronze, portraits… “C’est un showroom pendant un mois“, résume Pacsale Mielvaque de l’atelier Pomcat qui présente d'insolites sculptures. Cette galerie singulière offre l’occasion de rencontres improbables entre artistes et générations, amateurs et professionnels. Ouvert tous les jours de 10h à 19h. Jusqu'au 31 décembre. Vous pouvez aussi consulter notre article La Rue de la République expose les artistes.



  • Diane de Bournazel à Brive à la librairie Livresse, 14 bis rue Elie Breuil. Elle peint le bois, le verre, l’ardoise, les vieux papiers ou cartons, les sculpte, emmêle et enchante tous les matériaux. Elle a commencé par la peinture et la gravure, puis, presque naturellement, a peint des livres: en quinze ans, se sont ainsi envolés pas moins de 500 livres uniques, songes souvent inspirés des poètes, toujours tissés d’enfance, de nature et de mémoire, précieux et familiers. Le travail de Diane de Bournazel évoque celui d’un enlumineur, d’un brodeur, d’un miniaturiste. Un petit peuple de funambules et d’animaux ailés, des paysages d’arbres, de ciel et de poissons-volants s’installe dans ses découpes, ses fenêtres, ses collages, dentelle de papier. Le livre épouse la forme de l’accordéon ou du livre à systèmes, pliages et découpages donnent du relief. Elle utilise et mélange plume, aquarelle, encre de chine, caséine, pigments, linogravure ou lithographie. Elle fait éditer certaines de ses pièces uniques à petit tirage qu’elle façonne et finalise un par un.Ouvert du mardi au samedi, de 14h à 19h. Infos au 05.55.74.26.76. Jusqu'au 11 janvier.






  • La manufacture d’armes de Tulle pendant la seconde guerre mondiale à Tulle au Musée des armes. Grèves, sabotages, pillages… durant la seconde guerre mondiale la manufacture d’armes fut le théâtre d’actes de résistance que le drame de Tulle a quelque peu occulté. La présence de cette fabrique d’armes dans la ville préfecture et la nécessité primordiale de son contrôle constituent alors, un enjeu fondamental pour l’occupant allemand. Pour retracer l’histoire de cette entreprise durant cette période marquante, les archives municipales et le musée des armes se sont associés pour la première fois et ont effectué un véritable travail de recherche grâce à des objets, des témoignages, des écrits... Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30, ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu'au 11 juin 2014.







  • Histoires de clocher au musée du cloître de Tulle, salle du rez-de-chaussée. L’Etat vient d’engager une importante campagne de travaux de restauration sur le clocher de la cathédrale de Tulle. L’occasion est donnée, pendant la durée du chantier, de mettre en lumière cette partie de l’édifice à travers les représentations figurées présentes au sein des collections du musée. Cette exposition invite à découvrir ces images peintes, dessinées ou gravées du clocher. Toutes révèlent la prédominance de cet élément architectural dans les représentations de la ville. Du clocher dessiné à celui décrit, poèmes ou légendes rappellent que c’est autour de cet élément architectural que se cristallise une partie de l’identité et de la mémoire collective des habitants forgées dès la fin du XIXe siècle. L’exposition permet à chacun de replacer le clocher dans son environnement, au coeur d’une place dont la topographie a considérablement évolué au cours des siècles. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’à fin 2014.






  • Le Tulle d'André Mazeyrie au musée du cloître de Tulle. André Mazeyrie (1876 -1953) fut une personnalité tulliste profondément liée à l’histoire du musée du cloître. Membre actif de la Société des Lettres, Sciences et Arts de la Corrèze, il fut chargé de réorganiser et développer le musée dont il fut le conservateur de 1923 à 1953. Médecin mais également dessinateur, il a illustré de nombreux ouvrages sur l’histoire de la ville ou du département. En partenariat avec les éditions de la Rue Mémoire. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 30 juin 2014.




 


  • Travaux d'hiver à Tulle à la Cour des arts, rue des Portes Chanac. Une découverte d’artistes variés et de petits formats. Dix artistes aux techniques différentes vous présentent leurs créations originales (céramique, sculpture, aquarelle, peinture, techniques mixtes...). Entrée libre. Permanences mardi, jeudi et vendredi de 12h30 à 18h30 et mercredi de 10h à 12h et de 13h à 18h30. A noter qu'une de ces artistes, la peintre Catherine Chaux, investit également le point G, vitrine expérimentale un peu plus bas sur la place de la cathédrale, jusqu'au 31 décembre. Infos au 05.44.40.97.37 et sur lacourdesarts.org. Jusqu'au 31 janvier 2014.




  • La légende des arbres à Tulle à la médiathèque Eric-Rohmer. Photographies de Dom et Jean-Paul Ruiz. Ce couple d'artistes plasticiens aiment les arbres (espèces, couleurs, ombres…) auprès desquels ils puisent une part importante de leur inspiration. Ils leur ont consacré plusieurs livres qui mêlent photographies et poésies: La légende des arbres, Les arbres dan sel mystère de l'espace et du temps, Arbres des villes et des champs... Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf dimanche de 14h à 18h, mercredi et samedi à partir de 10h. Jusqu'au 1er février.





  • Bijoux des toits du monde, de la Chine au Caucase à Sarran au musée Jacques Chirac. Collection Ghysels. L’exposition raconte les espaces immenses de la Chine au Caucase. Près de deux cents bijoux d’une collection privée conduisent les visiteurs sur les sentiers de la route de la Soie, en passant par la Mongolie, le Tibet, le Bhoutan, le Népal, l’Inde du Nord, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Asie centrale. Qu’ils soient en ambre, en turquoise, en corail, en or ou en argent, incrustés de pierreries ou enrichis de plumes, ces joyaux de qualité exceptionnelle révèlent des peuples, des civilisations et des cultures dont la mémoire disparaît. Ils nous parlent aussi de la passion, de la persévérance qui ont conduit des collectionneurs sur tous les continents à la recherche d’ornements dont les critères premiers étaient la beauté et la qualité. Séduits par la richesse de l’imaginaire et des traditions ancestrales de ces populations, ils n’ont eu de cesse de rassembler des parures-témoins de mondes en perdition. Un très beau voyage en perspective. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'au 5 janvier 2014.




  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d'un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l'inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d'un documentaire sur Victor Vasarely et l'art optique à l'auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu'en décembre 2013.




  • Femmes et guerres au centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane. Une très belle exposition photo de Marissa Roth. "Il n’y a pas de sang ni d’armes dans ces images, juste le souvenir de ces vies passées dans un après-guerre sans fin comme toile de fond ", commente la photoreporter américaine. À l’aide de plus de 90 photographies noir et blanc, Marissa Roth aborde les effets immédiats et durables de la guerre sur les femmes. Le voyage de la photographe débute à Novi Sad en Yougoslavie en 1984 et se conclut à Oradour en 2013. Les photographies couvrent une dizaine de conflits mondiaux au long d’une période de travail de 28 années qui commence avec l’histoire personnelle de Marissa Roth en tant que fille de réfugiés de l’Holocauste. L’exposition inclut des panneaux qui fournissent des références historiques et reviennent sur le déroulement des guerres abordées par la photographe. Un ensemble de projections (témoignages, documentaires), d’ouvrages, d’archives se rapportant aux violences faites aux femmes lors des guerres complète le travail photographique. Infos sur oradour.org. Jusqu'au 30 avril 2014.