Actualités

Jumelage: Lauf en visite dans la cité gaillarde

  • Publié le 06/12/2013 à 16:17
  • Par Patrick MENEYROL
 



Le maire de Lauf, Benedikt Bisping, accompagné de plusieurs conseillers municipaux de la ville allemande, a passé la fin de semaine à Brive. Une visite riche en amitié et en rencontres, notamment avec des jeunes dans les établissements scolaires.

L'hymne allemand et l'hymne français retentissant en plein cœur de Brive, c'est la surprise qu'ont eu les habitants qui se promenaient du côté de la place Thiers en début d'après-midi. C'est en effet le long du jardin Auboiroux qu'a été inaugurée une allée qui porte désormais le nom de Lauf An Der Pegnitz, la ville Bavaroise avec laquelle Brive est jumelée. L'occasion pour les maires des 2 communes, et en cette année du 50e anniversaire du traité Franco-Allemand de l'Elysée, de rappeler l'importance de ces échanges entre communes de chaque côté du Rhin. Echanges culturels et économiques, échanges d'expériences, échanges d'idées et échanges de cadeaux.

Lors de cette inauguration, Philippe Nauche a en effet remis à Benedikt Bisping la réplique de la plaque dévoilée aujourd'hui. De son côté, le maire de Lauf a remis à son homologue un magnifique blason en bois de sa ville ainsi que plusieurs sachets de graines de fleurs destinées à être semées dans le jardin Auboiroux. Un jardin qui abrite, vous le savez, plusieurs ruches, et c'est là aussi un point commun avec Lauf. D'ailleurs, l'édile allemand a distribué à plusieurs personnes des pots de miel bio venant des ruchers installés dans sa ville.

Plus tôt dans la matinée, c'est par Cabanis que la délégation de Lauf a débuté sa visite dans la cité gaillarde. Plus précisément par l'espace technologique où s'alignent de nombreuses machines outil, un sujet que connaissent bien les allemands. Dans cet espace, les jeunes sont dans un cursus BTS-CPI, c'est à dire conception de produits industriels. Un apprentissage de l'usinage assisté par l'informatique qui a intéressé les élus qui n'ont pas été avares de questions vis à vis de la direction de Cabanis, mais aussi vis à vis des étudiants. Le maire de Lauf a semblé très impliqué dans ces rencontres, notamment avec des étudiants maîtrisant la langue de Goethe, réaffirmant qu'il était très désireux de favoriser d'éventuels stages de jeunes brivistes dans des entreprises de sa ville bavaroise.

Permettre à de jeunes étudiants de partir en stage en Allemagne pourrait être, en effet, l'un des axes porteurs de développement du jumelage entre les 2 cités. De même que les échanges inter-classes, notamment avec l'école Saint-Germain où des élèves de 6 ou 7 ans travaillent déjà à l'apprentissage de la langue allemande.