Actualités

XLIM et Thalès s'associent au sein d'une chaire industrielle

  • Publié le 11/12/2013 à 08:53
  • Par Olivier SOULIÉ


Hier après-midi était inaugurée la chaire industrielle ANR DEFIS-RF dans l’amphithéâtre du campus universitaire de Brive. Il s'agit d'une collaboration entre XLIM et l'entreprise Thales qui vise à établir un centre d'excellence international en électronique analogique Radio-Fréquence au niveau de la recherche et de la formation.

"Les chaires industrielles permettent l'association d'un ou plusieurs industriels à un laboratoire pour mener à bien un projet scientifique défini conjointement et financé à parts égales par l'industriel et l'Agence nationale de la recherche", a introduit Raymond Querré, professeur et directeur adjoint du laboratoire XLIM-Université de Limoges-CNRS, installé au sein de l'IUT de Brive. "XLIM a candidaté en janvier 2013 et le projet DEFIS-RF a été l'un des 5 lauréats parmi les 20 projets proposés au plan national".

DEFIS‐RF (pour DEsign of Future Integrated Smart‐RF transceivers) est un projet collaboratif entre XLIM et Thales (Thales Alenia Space et Thales société mère) pour renforcer et développer de la recherche et de la formation supérieure en conception des terminaux RF "intelligents" du futur. Il s’appuie sur des relations fortes établies entre XLIM et le groupe Thales depuis plus de 20 ans.

Les partenaires (XLIM, Université de Limoges, CNRS, Thalès, Thalès Alenia Space) ont signé une convention actant la naissance de la chaire industrielle pour au moins quatre ans. Coût du projet: 4,6 millions d'euros, financés à parts quasi égales par XLIM et Thalès (environ 44% chacun), le reste par l'ANR.

"Le projet de recherche élaboré dans le cadre de cette chaire vise à proposer des changements de paradigmes pour la conception de terminaux RF suivant les trois axes stratégiques que sont la flexibilité et l’adaptativité des terminaux, l’intégration hétérogène des fonctions électroniques et l’efficacité énergétique du terminal", a développé Raymond Querré.

Des modules de formation seront élaborés dans le cadre de cette chaire, en collaboration avec des écoles d’ingénieurs et des masters.

Lors de ses quatre premières années d'existence, la chaire industrielle DEFIS‐RF devrait permettre le recrutement de 8 à 10 doctorants.

Dix-sept chercheurs et enseignants chercheurs de l'Université de Limoges sont impliqués à titres divers dans la chaire. En termes de retombées au niveau régional, la chaire industrielle viendra conforter non seulement les activités de Thales mais aussi la place du Limousin dans un écosystème où quelques PME émergent depuis plusieurs années.

"Ce partenariat entre l'Université de Limoges, dont Brive est la tête de pont tournée vers l'Aquitaine, et l'entreprise Thalès peut permettre de développer les filières et les formations concernées" a souligné le député-maire et président de l'Agglo de Brive Philippe Nauche. "Ce triptyque recherche fondamentale - recherche appliquée - formation est donc une excellente chose pour le territoire."

Le démarrage de la chaire est prévue le 1er janvier prochain. "Mais on attendra peut-être le 2!", a conclu en souriant Raymond Querré.