Actualités

Foire aux chapons: du beau et du bon

  • Publié le 16/12/2013 à 08:34
  • Par Patrick MENEYROL


C'est l'un des traditionnels rendez-vous durant les foires grasses, le foire aux chapons. Elle avait lieu ce samedi sous le marché couvert de la halle Brassens. Moment important pour les éleveurs qui présentaient leurs plus belles pièces.

De l'avis des spécialistes présents à la Guierle, le chapon présenté lors de cette traditionnelle foire est de plus en plus beau d'année en année. Pour ce cru 2013, le lot soumis à l'œil expert des membres du jury était magnifique, et plus important encore, homogène. C'est à dire que les différents producteurs tendent tous vers une qualité exceptionnelle de leurs productions. Une marche en avant que l'on constate maintenant depuis 7 ou 8 ans sur le bassin de Brive, et ce concours du plus beau chapon n'y est sûrement pas étranger.

Un chapon de qualité doit peser dans les 4 kilos. Il doit avoir avoir la chair bien jaune et bien persillée. Ne pas avoir de repousse de crête, signe qu'il a été mal castré et surtout, être très rond, très charnu. Une sorte de cahier des charges qui implique pour les éleveurs d'être très sérieux et rigoureux dans l'élevage de leurs animaux. Cette année, c'est le GAEC Issartier de Noailhac qui est arrivé premier au concours, suivi par l'élevage de Georgette Rebière de Saint-Aulaire et par celui de Didier Verlhac de Salignac en Dordogne. Chacun s'est vu remettre une plaque, et un chèque d'une somme toute symbolique.

La Corrèze est le premier département producteur de volailles à rôtir du Limousin, on y compte une quarantaine d'éleveurs, avec une production en hausse qualitativement qui attire de plus en plus de particuliers qui voient dans cette vente directe en circuit court un très bon moyen d'obtenir, pour un prix qui reste raisonnable, un mets bon et sain.