Actualités

Voeux: prendre en compte les aspirations légitimes

  • Publié le 07/01/2014 à 09:51
  • Par Michel DUBREUIL
Le député-maire Philippe Nauche a présenté ses voeux aux personnalités à l'espace des Trois Provinces. Après avoir rendu hommage à Jean-Raymond Rose et Etienne Patier, il a évoqué les grandes étapes passées et à venir.

 

En préambule, le député-maire Philippe Nauche a souhaité avoir une pensée pour deux collègues élus disparus en 2013, Etienne Patier et Jean-Raymond Rose. "Ces deux personnalités ont marqué le mandat qui nous a été confié par les brivistes en 2008 de leur empreinte singulière à la fois pertinente,  lucide et humaniste, respectueuse du patrimoine de notre ville et passionnés par son devenir. Leur action nous manquera comme elle manquera à la ville de Brive ".

Philippe Nauche a ensuite rappelé que l'année 2013 avait été marquée "par une exigence", celle de "prendre en compte les aspirations légitimes d'amélioration du cadre de vie, de proximité et de tranquillité publiques de nos concitoyens".

Une exigence qui s'est traduite concrètement par la réalisation de plusieurs grands chantiers comme la halle Brassens, les abords de la collégiale, le pôle multimodal à la gare, le campus, les aménagements des Chapélies et de Tujac, la salle Chadourne, le Garage, le centre aquatique Monjauze, sans oublier des interventions moins spectaculaires, mais néanmoins importantes, comme la voirie pour laquelle 3 millions d'euros de travaux ont été réalisés en 2013.

Le maire a également salué le retour dans l'élite du CABCL qui a permis à tous de vivre "un grand moment de ferveur populaire, de rassemblement et de fierté partagée".

L'année 2014 sera marquée par de nombreux rendez-vous d'envergure comme l'entrée dans sa phase concrète du réaménagement du quartier Brune, de la zone d'aménagement concerté de Brive Laroche, et du lancement d'un EHPAD à Malemort.

D'une façon générale le député-maire a souligné que la commande publique avait permis de jouer un rôle essentiel dans le soutien aux entreprises. "80% de nos investissements publics, Ville, Agglommération, OPH, Hôpital et SEM sont réalisés par des entreprises de notre bassin de vie. Sans ces décisions, il y aurait eu dans le BTP des plans sociaux et encore plus de pertes d'emplois".

Philippe Nauche s'est aussi souvenu qu'il y a trois ans, au même endroit, il avait souhaité voir se constituer une grande agglomération. "Cette nouvelle agglomération avec 49 communes est une bonne nouvelle. Elle apportera de la cohérence profitable à tous et portera les grands défis de demain, je pense notamment au développement économique et au tourisme, à la petite enfance, à l'assainissement, à la préservation de la ressource en eau, aux transports en commun et au déploiement des usages numériques".