Actualités

Hop ! embarque 4 ans de plus sur le vol Brive-Paris

  • Publié le 14/01/2014 à 10:49
  • Par Jennifer BRESSAN
avion aeroport pano

La compagnie aérienne Hop!, filiale d'Air France, choisie pour le renouvellement d'obligation de service public, va exploiter la ligne Brive-Paris pour quatre années supplémentaires. Une ligne qui a multiplié par 2 le nombre de ses passagers en 4 ans mais qui doit encore grandir pour atteindre l'autonomie financière.

HOP 2"Le renouvellement pour 4 ans de l'obligation de service public, fruit du triple engagement des collectivités locales, de l'Etat et de la compagnie Hop! est un révélateur très fort de l'importance que représente la liaison pour nos trois territoires, Corrèze, Nord du Lot et Périgord Noir. Il montre que le pari sur la pertinence de cette ligne, de toute évidence très utile, est gagné", a commencé Jean-Louis Nesti, président de l'aéroport Brive vallée de la Dordogne, chiffres à l'appui.

Lionel Guérin et Jean-Louis Nesti

18.000 passagers avaient emprunté en 2009 la ligne Brive-Paris Orly Ouest. Ils ont été 40.000 en 2013, soit une croissance de 120%. Avec ses trois vols quotidiens en semaine et un aller-retour le dimanche, "cette ligne répond pleinement à l'attente des bassins économiques des trois territoires; elle est aussi un vecteur majeur pour le maintien de l'activité sur les bassins d'emplois", a expliqué le président de l'aéroport en ajoutant que cette liaison a également répondu aux besoins du grand public: "de 80% pour raisons d'affaires en 2009, le trafic s'est diversifié en 60% affaires et 40% raisons personnelles".

HOP 7

De quoi se réjouir mais pas se reposer sur ses lauriers: "A 18.000, on n'existerait plus", a pointé le pdg de Hop! Lionel Guérin. Sans compter que la ligne  présente un déficit de 2,5 millions d'euros, déficit pris en charge pour moitié par l'Etat et par les collectivités. "Pour le résorber et atteindre l'autonomie financière, il faudrait compter 20 passagers de plus par avion et atteindre un coefficient de remplissage des 48 sièges de l'ATR 42500 de l'ordre de 70%". Le retour à l'équilibre d'exploitation, visé en 2014, ne pourra pas non plus faire l'économie d'un avion plus grand: l'ATR 72 et ses 70 sièges", se sont accordés le président et le pdg.

HOP 8"Quatre ans, c'est important", a ajouté Jean-Louis Nesti. "Si tous les engagements sont respectés, ce sera un facteur de tranquillité pour l'aéroport", qui affiche un taux de fréquentation en 2013 de l'ordre de 63.000 passagers, et vise les 73.000 pour 2014", a terminé le président, en ajoutant que "la ligne Brive-Paris recelait encore un potentiel de développement." En 2014, elle offrira 18 rotations supplémentaires. Le trafic reprendra plus tôt en août et plus de vols seront prévus pendant les fêtes de Noël.