Actualités

Le chef Francis Tessandier reçoit la médaille du tourisme

  • Publié le 15/01/2014 à 16:04
  • Par Olivier SOULIÉ
intro francis teyssandier

Le chef Francis Tessandier, du restaurant Chez Francis, a reçu la médaille du tourisme des mains du sous-préfet Guy Mascrès à l'occasion des vœux de l'office de tourisme de Brive Agglomération.

francisLa réputation de Chez Francis n'est plus à faire. Depuis longtemps, ce restaurant de l'avenue de Paris est le QG de nombre d'écrivains parisiens, notamment pendant la foire du livre. Beaucoup y ont laissé des traces écrites ou dessinées, sur les murs ou sur le plafond, comme autant d'hommages à la cuisine du terroir proposée par le chef Francis Tessandier. Nul besoin pour autant d'être écrivain pour apprécier le savoir-faire du chef. Brivistes ou fins gourmets de passage se pressent également dans la salle de Chez Francis.



Lundi soir, à l'occasion de la cérémonie des vœux de l'office de tourisme de Brive Agglomération, le chef « au look de vieux rocker des fourneaux » comme le qualifie le journaliste, écrivain, critique littéraire et chroniqueur gastronomique Gilles Pudlowski (dans un article à découvrir ici), a reçu la médaille du tourisme, remise par Guy Mascrès, sous-préfet de Brive.

« Depuis 20 ans, un duo parfaitement accordé danse entre les murs de légende du restaurant », a souligné Philippe Nauche, président de l'Agglo. « Vous, Francis, en cuisine, et, en salle, votre épouse Dominique ».

Un duo devenu trio il y a 13 ans puisque Franck, le fils, a rejoint son père au piano après un apprentissage au cœur du restaurant familial, puis chez Taillevent et au Bristol.

Fidèle acheteur au marché Brassens, Francis Tessandier a été formé jadis côté salle au Fouquet's et chez Ledoyen avant de passer côté cuisine en autodidacte.

Le récipiendaire a tenu, dans une brève et touchante prise de parole, à rendre hommage à un autre grand cuisinier de la cité gaillarde, décédé il y a quelques semaines: « Quand j'étais moins connu, quelqu'un m'a tendu la main. C'était le chef du restaurant voisin, il s'appelait Charlou Reynal. C'est lui qui, le premier, a mis la cuisine au service du développement touristique d'un territoire ».