Actualités

Benjamin Verrecchia, du Point Virgule aux Gavroches

  • Publié le 24/01/2014 à 15:47
  • Par Jennifer BRESSAN

[iframe//www.youtube.com/embed/NNBv8XprHO4?rel=0 640 360]


Révélation 2012 du Point Virgule fait l'OlympiaBenjamin Verrecchia présente ce soir et demain son one man show décapant au théâtre des Gavroches. Tarifs: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71.

Il est 14h30, il arrive juste de Paris. Sur la scène, encore baignée de pénombre du théâtre des Gavroches, Benjamin Verrecchia, pas encore 30 ans, explique avec désinvolture et un mordant aux aguets, les coulisses d'une trajectoire peu banale et dont pourtant il ne s'étonne guère.

Des études de communication, des petits boulots en Irlande, un job dans la finance, un poste d'enseignant français au Mexique, le touche-à-tout cherche sa voie et, l'air de rien, finit par la trouver. Le virage vers le monde du one man show serait "le fruit d'un pur hasard". Il se reprend: "C'est un ami d'enfance qui m'a dit de me lancer. J'ai tenté le comique comme on saute en parachute." Et c'est le plaisir venant qui l'a incité à continuer. Il s'est alors vraiment mis à écrire.

Au hasard d'une participation dans un festival à Chambéry, il y a deux ans, Benjamin Verrecchia rencontre le comique Laurent Violet. "On accroche bien. Il me propose de venir sur Paris participer à une scène ouverte." Puis les choses s'enchaînent vite dès lors qu'il passe et réussit une audition au Point virgule où aujourd'hui il joue tous les dimanches soir.

Mais ce soir et demain, ce sera sur la scène du théâtre des Gavroches que Benjamin Verrecchia fera vivre ses personnages hors normes: "des loosers", résume-t-il en citant "ce mec qui passe un casting pour une comédie musicale qui se croit au top et qui est juste consternant ou ce prof de sport qui se veut le roi de la basse cour mais qui est en fait minable au possible!"

Armé d'un humour sec, incisif et ironique qui lui a valu de nombreux éloges de la part des critiques, confirmés par les spectateurs, le jeune comique confie s'inspirer surtout d'extraits de films qui le font rire, mais nuance: "J'aime aussi certains sketches de Timsit, Dupontel, Benureau ou encore Alex Lutz"; et termine: "Il y a deux ans, je n'imaginais même pas que j'allais faire ce métier. Aujourd'hui, je touche du bois pour que ça continue!"

Benjamin Verrechia, ce soir et demain à 20h30 au théâtre des Gavroches 3 rue Marie-Louise Viallatoux. Durée: 1h. Tarif: 10 et 7 euros. Infos: 05.55.18.91.71.

Benjamin Verrechia au théâtre des Gavroches