Actualités

La pop rock d'Ann' So M débarque au Maryland

  • Publié le 13/03/2014 à 15:45
  • Par Jennifer BRESSAN
)

Hasard des contacts et des demandes, rares sont finalement les femmes à venir se produire en solo au café Le Maryland qui offre son estrade aux musiciens d'ici et d'ailleurs depuis 15 ans maintenant. Encore plus rares seraient les filles qui feraient du pop rock. Alors, quand le patron du café a entendu les compositions d'Ann'So M, son cœur n'a pas longtemps balancé. Une jeune artiste prometteuse à découvrir vendredi et samedi au Maryland, dès 21h.


Ann So M


La jeune femme, qui indique sur son site avoir grandi avec la musique, entre danse, solfège et piano, découvre la scène avec son premier groupe. Mais c'est en solo qu'elle poursuit l'aventure et multiplie les scènes, celle de La Cigale ou du Réservoir.

Celle qui a fait les premières parties de Luke, Dolly, BB Brunes ou encore Mademoiselle K a sorti son premier album, Eponyme, en 2006, marqué par des guitares saturées et une voix grave. Dans le second, Pas à pas, sorti en 2010, l'un des titres, Je ne veux pas être celle, sera arrangé, joué et mixé par Louis Bertignac.

Les années passent et son style s'affirme. Ann'So M livre aujourd'hui des textes plus incisifs à l'instar de ces deux singles qui voient le jour en 2013: Addict et Place de la honte, lequel commence avec des mots de Stéphane Hessel qui ont inspiré ses propres textes et dont la philosophie rejoint ses convictions.

)

Le printemps 2014 sera ainsi placé sous le signe de la féminité au Maryland. A la suite d'Ann'So M, à découvrir  les 14 et 15 mars, la pop folk de Marianne (le vendredi 4 avril) puis le blues d'Angie Palmer (les 11 et 12 avril) seront à l'honneur.

Il est désormais loin ce mois de septembre 1999 où Le Maryland accueillait son premier concert avec Raymond House. Aujourd'hui, le café figure parmi les rares bars du cru qui organisent, grâce à L'Art en bar, un concert tous les week-end. Aujourd'hui, il est même référencé dans le collectif culture bar bar.

Les années ont passé, Le Maryland a maintenant ses habitués, ses vieux de la vieille qui souvent viennent donner un concert au café. Mais le patron, qui sait la difficulté des jeunes musiciens dans leur parcours du combattant pour émerger, se produire, veut continuer à laisser une place de choix aux jeunes qui débutent. La scène ouverte pour les jeunes, créée il y a plus d'un an, les derniers samedis du mois, va dans ce sens.

Plus d'infos auprès du Maryland, 13 rue Saint Martin, au 05.55.17.10.78, sur le site du café et celui d'Anne So M.

)