Actualités

Changer nos habitudes de consommation

  • Publié le 02/04/2014 à 10:08
  • Par Patrick MENEYROL

Semaine du dev durable


Dans le cadre de la semaine du développement durable qui se déroule jusqu'au 7 avril, la Ville et l’Agglo, comme chaque année, ont dressé leurs stands sur la place du Civoire. Une journée pour prendre conscience des enjeux environnementaux pour l’avenir de la planète, et donc le nôtre. 


Semaine du dev durableCatherine, Mourad, Juliette, ils étaient assez nombreux, ce matin déjà, à parcourir les stands installés devant la fontaine. Cette 12e édition de la semaine du développement durable s'intéresse à l'une des causes les plus importantes en matière de pollution: notre façon de consommer. Recycler les choses et les matières, changer ses modes de déplacements, réparer les objets au lieu de les jeter pour en acheter d'autres, consommer des produits de saison si possible locaux ou modifier ses sources d'énergie, autant de thèmes où chacun peut trouver astuces, conseils et explications.


Semaine du dev durableCe "consommer autrement" est abordé sur les différents stands. Ainsi, l'association Vet'Aime, bien connue des Brivistes, qui recycle des vêtements et aide, dans le même temps, des adultes à se réinsérer. On y trouve également l'association Ethique sur étiquette qui interpelle sur les conditions de travail des ouvriers du textile dans certains pays émergents, mais aussi, Territoires 19 qui présente les écoquartiers de Brive, la Maison de l'habitat et son challenge annuel des familles à énergie positive, le service environnement de la mairie qui présente les sepaces naturels exceptionnels de Brive, Libéo pour les transports en commun de l'Agglo, le Sirtom pour la collecte des déchets et le tri sélectif ou encore la SAUR et son traditionnel bar à dégustation d'eau.


Semaine du dev durableBeaucoup d'intérêt de la part des visiteurs. Jeunes et moins jeunes semblent, d'année en année, davantage concernés par ce "consommer autrement". Comme Suzanne, jeune retraitée, pour qui changer ses habitudes de consommation est une démarche en faveur de l'environnement, mais aussi en faveur de son porte-monnaie. "On est plus regardant", dit-elle "à ne pas gaspiller ou à faire autrement et moins cher."  Un intérêt qui l'a faite rester un bon moment devant les 2 fours solaires installés sur la place.


Semaine du dev durableCe sont Brigitte et Bernard, membres de l'association Bolivia Inti Sud Soleil, qui s'en occupent. D'un côté un joli poulet, de l'autre des pommes de terre. Deux plats qui sont en train de cuire grâce aux seuls rayons du soleil. Ce procédé 100% écologique est avant tout destiné aux pays pauvres, en Afrique notamment, mais il commence à trouver une petite place en France aussi. Démarche personnelle de particuliers soucieux de l'environnement, et moyennant quelques adaptations dans nos habitudes, le four solaire est une alternative aux énergies traditionnelles.


Semaine du dev durableLe développement durable, c'est aussi cet après-midi au cinéma Rex. A 14h15, ciné-goûter avec la projection du film Tante Hilda en présence de Jacques-Rémy Girerd, son réalisateur, qui répondra aux questions des enfants. Enfin, demain, 3 avril, au Rex encore, mais pour les adultes cette fois, ce sera l'avant-première du film de Dominique Marchais: Le partage des eaux.


Semaine du dev durable