Actualités

Prix du meilleur mémoire transport et logistique

  • Publié le 04/04/2014 à 08:48
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Audrey Varona

Audrey Varona, 29 ans, a de quoi être radieuse. Cette Bordelaise venue décrocher une brillante licence à l'IUT GEA de Brive, a vu également son mémoire de stage chez Médecins sans frontières récompenser par un premier prix national. Au même moment où elle obtenait un emploi. Une réussite qui rejaillit sur la formation briviste qui lui avait réservé hier soir une chaleureuse cérémonie.



L'IUT GEA Brive a rendu hommage à Audrey VaronaC'est "sur le tard" que la jeune femme s'est découvert une passion pour la gestion des stocks. Elle décroche d'abord dans sa capitale girondine un BTS MUC (Management des unités commerciales) pour s'apercevoir que "visiblement, ce n'était pas dans mon tempérament". Un bilan de compétences aura tôt fait de pointer son penchant pour l'organisation. "J'ai découvert le métier sur le tas en travaillant comme magasinière et j'ai décidé de reprendre mes études."

Elle choisit Brive pour la spécificité de sa licence en "Gestion des flux, des Systèmes d'information et des Stocks". Son stage, elle le passe au sein de Médecins sans frontières au siège de Bordeaux qui lui confie la mission d'étudier l'implantation de ses stocks dans un nouvel entrepôt. Audrey VaronaLe but était d'organiser les matériels répartis dans deux sites que louait l'association humanitaire dans celui qu'elle avait fait construire. "Il y avait beaucoup de contraintes inhérentes aux médicaments, aux produits dangereux, au fait que ce soit un entrepôt sous douane… c'est ce qui a rendu l'exercice plus intéressant."

Cette expérience très formatrice alimentera son mémoire de stage "Étude d’implantation du stock au sein des entrepôts de MSF Logistique". A la suite de quoi Audrey Varona obtient une mention très bien à sa licence. C'est ce même travail qui a remporté fin mars le prix du meilleur mémoire transport logistique 2014 dans la catégorie bac+3, assorti d'un chèque de 1 500 euros, au contours national organisé depuis 15 ans par l’AFT (premier organisme de formation dans ce domaine) et l’AFITIL (Association française des instituts de transport et de logistique).

"C'était inespéré et j'ai été très surprise. On reconnaît mon travail, ça fait plaisir." Il faut souligner que les prétendants au titre sont souvent issus de gros centres de formation. Brive faisait figure de Petit Poucet dans la cour des grands. Pour son chef de département briviste Catherine Chaumeil comme pour sa responsable de licence Catherine Chaput, Audrey Varona félicité par sa responsable de licence Claudine Chaputce n'était par contre pas une surprise: "Elle était déjà sortie major de sa licence avec une mention très bien. Pour nous, c'est aussi une reconnaissance du niveau de travail que nous délivrons. Un encouragement aussi."

"La formation est assurée en grande partie par des professionnels et je me suis sentie très soutenue à Brive", remercie l'ancienne étudiante. "Ce n'était pas évident: j'ai arrêté de travailler pour reprendre mes études, j'ai quitté ma région pour la Corrèze… C'est une expérience qui m'a fait grandir." Comme une nouvelle n’arrive jamais seule, au même moment que ce prix, Audrey a décroché son premier CDI à Bordeaux. Aujourd’hui, elle est logisticienne et gère les tournées de quatre conducteurs routiers pour l’entreprise Alcura (également implantée sur la zone de la BNau à Saint-Viance) qui distribue du matériel médical. Elle vient aussi d'apprendre que son mémoire aura porté ses fruits puisque l'ONG a déjà abandonné la location d'un premier entrepôt et va se séparer du second pour rentrer définitivement dans ses murs.