Actualités

Le 126 retrouve Brive au grand complet

  • Publié le 08/04/2014 à 10:39
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Les derniers éléments sont rentrés du Mali hier dans la nuit, mettant ainsi un point final aux projections enclenchées en 2013. L'occasion pour le chef de corps Guillaume Ponchin de faire le point sur un nouveau cycle de projections, la participation aux diverses commémorations anniversaires, l'arrivée retardée du FELIN et le grand retour des journées portes ouvertes du 126, les 21 et 22 juin. Aléas des opérations extérieures, voilà 10 ans que le régiment n'avait pu les organiser.





"Les retours se sont échelonnés du 15 février au 7 avril." Il aura fallu quasiment un mois pour que le régiment revoit tous ses éléments envoyés sur le continent africain. "On termine un cycle long et intense qui a commencé début 2013 avec l'opération Serval." Les derniers à rejoindre la caserne Laporte arrivent justement du Mali. "La compagnie d'éclairage et d'appui y effectuait une mission de formation de l'armée locale." Après quelques semaines d'un repos bien mérité, les unités vont renouer avec les exercices de préparation.

"L'effort doit être mis sur les savoir-faire fondamentaux", assure le chef de corps afin de s'adapter au changement de mission en cours de projection. "Des unités envoyées sur un théâtre d'opération peuvent être redirigées vers un autre, comme ça a été le cas pour la Centre Afrique et le Mali. D'un côté, il s'agit de s'interposer, de l'autre lutter contre le terrorisme." Cette année aura donc été porteuse de "beaucoup d'expériences pour nous, beaucoup de leçons à en tirer en terme de préparation."

Après "une phase transitoire de 2 à 3 semaines" et un repos bien mérité, le régiment va donc reprendre, selon la formule consacrée, le cours d'une activité normale. "En mai, nous allons repartir sur un nouveau cycle de projections." Très tourné ces derniers temps sur l'Afrique, le régiment va se refamiliariser avec la Guyane. "C'est le milieu le plus éprouvant." La 3e compagnie y rejoindra pendant 4 mois Cayenne et le 9e RIMA dans le cadre de la mission de lutte contre les orpailleurs illégaux et plus généralement de souveraineté. Une cinquantaine de militaires renoueront avec le continent noir pour des missions de protection et de liaison. En tout, 200 personnels quitteront le 126. "Courant mai-juin, une compagnie sera également envoyée en Allemagne au camp d'entrainement international d'Hoenfelds pour travailler avec les Américains. Voilà très longtemps que nos soldats n'avaient participé à cet exercice qui va nous demander de gros moyens logistiques pour acheminer le matériel."

L'arrivée du système de combat individuel FELIN (Fantassin à équipements et liaisons intégrés) est quant à elle retardée car "le hangar qui devait être construit pour stocker ce matériel spécifique n'est pas encore sorti de terre" alors même que "les plans sont faits, les crédits sont débloqués". "On attend que le régiment soit maintenu", explique plus clairement Guillaume Ponchin dans l'optique de la nouvelle carte militaire. "Je suis confiant", assure le colonel. "Ce qui est pénible, c'est d'être dans l'attente."

Pour les 6 mois à venir, le calendrier du 126 sera jalonné de préparations, formations, missions intérieures et de participations aux diverses commémorations  qui vont marquer 2014: le centenaire de la première guerre mondiale, le soixante-dixième anniversaire de la Libération… Le drapeau et vraisemblablement le chef de corps se rendront ainsi le 6 septembre à Vitry-le-François, à la demande de la commune, pour honorer le monument à la mémoire des soldats du 126 et des commémorations de 14-18. Mais sa première sortie sera pour Sarlat le 3 mai dans le cadre d'une période de réserve. "Nous ferons un effort important pour le 11 novembre à Brive", annonce le chef de corps.

Le 126 va surtout renouer avec des journées portes ouvertes, les 21 et 22 juin prochains. "Il n'y en a pas eu depuis 10 ans, du fait des cycles de projections." L'an dernier, elles n'avaient pu avoir lieu suite à l'engagement dans l'opération Serval. Deux ans avant, c'était la mission en Afghanistan qui avait contrecarré les plans. Pour le régiment, cette manifestation offrira l'occasion de montrer au public, la nouvelle caserne, les nouveaux matériels et l'étendue de sa technicité et de ses savoir-faire. Toutes les unités devraient être présentes, sauf la 4e compagnie en mission en Guyane. Il y aura des expositions de matériel, des démonstrations dynamiques mais aussi un match de rugby à ne pas manquer le 22 juin sur le stade de Malemort… avec rien moins que le XV du Pacifique. On en reparlera.

Sur ce thème, vous pouvez également lire nos précédents articles: