Actualités

Les bisons franchissent le Rhin

  • Publié le 06/05/2014 à 14:44
  • Par Patrick MENEYROL
126

Le 126e régiment d'infanterie de Brive s'apprête à faire son paquetage pour l'Allemagne. Les bisons vont y effectuer un entraînement de plusieurs semaines dans un camps américain avec plusieurs autres éléments européens.

Ils seront plus de 150 à prendre le train demain matin. 126 Les bisons de la 1ere compagnie de combat du 126e RI partent pour 5 semaines d’exercice, au camps d’entrainement au combat opérationnel américain, qui se situe à Hohenfels en Allemagne.
Cela fait une quinzaine d’années que le 126e RI n’y avait pas pris part. Pour cette année, le régiment est désigné leader pour l’ensemble des éléments qui armeront le dispositif français. Cet exercice permettra aux bisons de s’entrainer dans un environnement urbain ou dégagé, dans des missions de sécurisation, de stabilisation et de coercition.

126 Cet entraînement se fera dans un contexte interallié car pas moins de 9 pays sont engagés sur cet exercice, et notamment la Bulgarie, l'Autriche, la Suède, le Danemark, la Roumanie, la Géorgie ou encore l'Albanie. Cela représentera entre 3000 et 4500 militaires toutes nationalités confondues.

126 Ainsi, durant un mois, les bisons pourront mettre en pratique leurs savoir-faire techniques et tactiques à travers des entrainements aux missions offensives, défensives et de sûreté. Ils pourront appréhender les opérations d’approche globale dans un contexte OTAN avec les alliés, les autorités locales, les organisations internationales et non gouvernementales. Dans ce cadre, ils seront amenée à prendre en compte la coordination et la planification du soutien logistique (la gestion des blessés, ravitaillement, soutien mécanique…)

126 La 1ere compagnie de combat se rendra à Hohenfels par voies ferrées. Hommes et matériels emprunteront les mêmes moyens de transports. Ce sont donc 32 véhicules (véhicules blindés légers, camions, véhicules avant blindés (VAB) qui seront mis sur rame à la caserne Laporte et transporter jusqu’à la gare de fret, Brive-Estavel.

 

Sur ce thème, vous pouvez également lire nos précédents articles: