Actualités

"Une ville qui danse" fait un tabac !

  • Publié le 18/05/2014 à 12:00
  • Par Jennifer BRESSAN

Une ville qui danse


Gros succès et impressionnante affluence pour l'événement "Une ville qui danse", porté par Julie Dossavi et organisé par les Treize arches, dans le cadre de Danse en mai. Summum de cette journée consacrée à la danse, une parade chorégraphique emportée par la foule, hier après-midi.

Parade chorégraphiqueLongtemps qu'on n'avait pas vu telle affluence et pareille ambiance dans les rues de Brive! Quand la parade démarre, hier à 17h30 tapantes sur l'avenue de Paris, au niveau du théâtre, il y a déjà foule. Beaucoup de proches, amis et familles, venus encourager les audacieux, certains débutants, qui ont relevé le défi dansé lancé par Julie Dossavi. Une foule qui, au fil de la déambulation chorégraphique, ne fera que grossir.

Sous les yeux des spectateurs venus en connaissance de cause comme des badauds surpris par une telle animation, la parade défile. Constituée de quelque 80 personnes, jeunes et moins jeunes, trois garçons et près de la moitié de débutants dans le domaine de la danse, la joyeuse troupe fait illusion. Sur des airs endiablés, les chorégraphies stimulantes s'enchaînent et se succèdent sans discontinuer.

Rues Toulzac, de l'Hôtel de Ville ou Gambetta... les réactions sont identiques et déclenchent sourires et adhésion du public tout en diffusant une énergie communicative. "C'est exceptionnel!", confie Nadia, à la faveur d'un intermède musical orchestré par la banda Les embouchés. Elle danse au premier rang, juste derrière une Julie Dossavi puissamment déchaînée. Elle est écarlate mais son sourire est immense. "Je danse comme je respire. Je voudrais que ça ne s'arrête jamais", souffle-t-elle avant de repartir de plus belle. Direction la place du Civoire pour le grand final.

Julie Dossavi


compo carre balEt quand c'est fini, ça recommence! Dès 20h30, dans le théâtre de verdure de la place de la Guierle, la même Julie Dossavi, toute de blanc vêtue, a animé un grand bal aux côtés de la compagnie qui porte son nom et du groupe El Fasa.

Entre chorégraphies endiablées à faire pâlir d'envie les néophytes et pas plus accessibles qu'elle enseigne non sans pédagogie, les spectateurs-danseurs sont entrés dans la danse, sans résister, galvanisés par une journée trépidante qui restera gravée dans les annales de Danse en Mai.

grand bal dossavien


Parade chorégraphiqueParade chorégraphique


Parade chorégraphique


Parade chorégraphique


Final au Civoire


Parade chorégraphique


Parade chorégraphique


joie de julie


joie partagee


les Embouches


Parade chorégraphique


Parade chorégraphique


Parade chorégraphique


Parade chorégraphique


Parade chorégraphique


**********************************


Le grand bal dossavien


grand bal dossavien


grand bal dossavien


grand bal dossavien


grand bal dossavien


grand bal dossavien


grand bal dossavien


grand bal dossavien