Actualités

Bistrot Brassens : Chaleur de l’accueil et fraîcheur des produits

  • Publié le 28/05/2014 à 11:31
  • Par Olivier SOULIÉ


Le Bistrot Brassens a ouvert ses portes début mai à l’entrée de la halle Brassens rénovée. Le gérant, Jawad Djoudi, a déjà réussi à en faire un lieu de vie où convivialité rime avec fraîcheur des produits proposés dans les assiettes.

Jawad Djoudi a laissé un excellent souvenir aux supporters du XV cabiste. L’ancien talonneur de Brive de 2003 à 2009, combattant hors pair sur le terrain, a pris sa retraite sportive en 2010 après une ultime saison sous les couleurs du RC Toulon. Objectif : devenir cuisinier et gérer à terme son propre établissement.

« J’ai d’abord financé moi-même une formation d’un an auprès d’un professeur de cuisine que je connaissais. J’ai beaucoup appris. Ensuite, j’ai intégré l’AFPA et j’en suis sorti diplômé ».

Depuis le 2 mai, Jawad Djoudi est le gérant du Bistrot Brassens. Installé à l’entrée de la halle éponyme, l’établissement, qui emploie 3 personnes, possède la chaleur des bistrots d’antan. On y croise déjà nombre de fidèles, venus boire un café - « à un euro seulement, et c’est du bon ! », précise le patron -, ou chercher leur journal.

« On est ouvert dès 6h. Notre clientèle va du commerçant du marché à ceux qui, plus tard, viennent y faire des achats. Mon bistrot est un lieu de vie où des gens très différents se côtoient et échangent, en toute simplicité. Je souhaitais un établissement permettant un vrai mélange de générations, de niveau social, et, très vite, ce mélange s’est fait. C’est une extraordinaire satisfaction ! »

L’un des indéniables atouts du Bistrot Brassens : sa proximité avec des étals débordant de produits du terroir. Jawad propose donc un service de restauration d’excellent niveau le midi, la fraîcheur des produits étant en soi un argument de poids pour attirer les connaisseurs aux papilles expertes.

« Nous proposons une cuisine simple, façon bistrot, toujours avec des produits frais achetés sur le marché », explique le gérant. « Les menus sont d’ailleurs conçus en fonction de ce que je vais trouver sur le marché. On propose 3 à 4 plats, deux desserts, et du vin, notamment du bon Bourgogne que je vais chercher sur place ».

Le tout est proposé à des tarifs plutôt abordables au regard de la qualité des produits. Bien évidemment, les accompagnements sont à la hauteur, avec des légumes du marché ou des frites maison. Le fromage est également acheté sur le marché. Et les desserts peuvent être eux aussi tout à fait exceptionnels, comme lorsque Jawad proposait, il y a quelques jours encore, un clafoutis avec des cerises cueillies directement dans son jardin !

« Une seule chose m’importe : que la personne qui passe par le bistrot reparte heureux, avec le sourire ».