Actualités

Cri d'alarme du Secours Populaire

  • Publié le 26/05/2014 à 13:37
  • Par Patrick MENEYROL
archives secours populaire

C'est un appel à l'aide que lance aujourd'hui le Secours Populaire. Depuis le début de l'année, l'association n'a rien reçu de l'aide alimentaire promise par l'Union européenne. Les stocks sont quasiment vides et, sans solution de secours, les distributions pourraient s'arrêter d'ici l'été.

secours archivesLes rayons se vident à grande vitesse. Les stocks sont pratiquement épuisés. Dans les locaux du Secours Populaire, comité de Brive, comme ailleurs, les bénévoles sont très inquiets. Comment maintenir une aide alimentaire quand il n'y a plus rien à distribuer? Il faut savoir, en effet, qu'une grande partie des produits alimentaires distribués par le Secours Populaire provient de l'Europe par l'intermédiaire du Fond européen d'aide aux plus démunis, qui a remplacé le programme d'aide en vigueur jusque là, et que l'Europe a supprimé. Or, depuis le début de l'année, le Secours Populaire n'a rien reçu de ce fond d'aide, et il n'a, de plus, aucune précision sur un éventuel calendrier de livraison.

Cette dotation 2014 reste, pour l'instant, une promesse. Et qu'elle ne soit pas encore tenue a une conséquence immédiate. Le Secours Populaire doit acheter sur ses fonds propres les denrées que l'Europe ne lui a pas envoyées. Déjà l'an dernier, l'Europe avait largement diminué son aide, obligeant l'association a débourser environ 60 000 euros pour acheter notamment des produits de première nécessité. secours archivesPâtes, Riz, sucre, huile, café, des denrées de base pour lesquelles la facture est lourde puisqu'elle représentait en 2013 plus de 50% du budget annuel de l'association caritative, et les choses s'accélèrent sur les 4 premiers mois de cette année puisque, selon la Fédération de la Corrèze du Secours Populaire, la quasi-totalité des fonds prévus en 2014 pour l'aide alimentaire, est déjà dépensée.

Ce dysfonctionnement européen rend la situation dramatique puisque, faute de trouver de nouveaux financements ou de mobiliser davantage les grandes surfaces, le Secours Populaire annonce, avec d'énormes regrets, qu'il pourrait être obligé de cesser toute aide alimentaire dans les semaines à venir. Ce serait un coup dur pour les 3450 personnes qui en bénéficient actuellement sur Brive. Elles sont près de 5500 sur l'ensemble du département.