Actualités

Le vendredi des peintres dans le quartier de la République

  • Publié le 04/07/2014 à 13:30
  • Par Marie Christine MALSOUTE
intro art rue republique

A partir d'aujourd'hui et chaque vendredi en juillet et août, l'Association des commerçants du quartier République laisse libre expression aux artistes. Une galerie à ciel ouvert où cohabitent les sensibilités. Pour les artistes, c'est l'occasion d'exposer, de se reconnaître et se faire connaître. Pour les commerçants, une façon d'animer leurs pas de portes.



1En décembre dernier déjà, la rue de la République avait fait parler d'elle en installant des artistes en tous genres dans les boutiques inoccupées. Constitués en association, les commerçants du quartier ont décidé de poursuivre cette fibre culturelle en la déclinant à l'extérieur pour la période estivale. Le principe est simple: les artistes s'inscrivent au préalable à cette opération baptisée "Le vendredi des peintres" et peuvent exposer à leur guise en tout ou partie de la journée et de la saison (10 euros pour les deux mois). "C'est très libre, ils peuvent venir un vendredi sur deux, aux horaires qu'ils souhaitent… Ils seront exposés dans tout le quartier, rue de la République et alentour jusqu'à la place Lartigue", explique Christophe Gerbou, président de l'association.

3L'opération a débuté ce matin. Sur les 20 pressentis, il n'était que 4 à avoir braver la grisaille des nues. Parmi eux, Sandrine Pouyade. Cette Briviste s'est mise à la peinture il y a 10 ans et suis les cours de Pierre Desvaux. Elle a installé quatre de ses œuvres sous la protection d'un feuillu est se montre ravie de cette première matinée. "On a pas forcément l'occasion d'exposer lorsqu'on est amateur. Ça permet de montrer son travail, de discuter avec d'autres artistes. La formule est intéressante, d'autant qu'on n'est pas obligé d'être présente chaque vendredi. C'est pratique lorsqu'on travaille."

Luc LanierUn peu plus loin, Luc Lanier a même planté son chevalet sous un arbre. Ses pinceaux affleurent la toile, apportant de nouvelles touches à sa marine entre deux bonjours et quelques conversations impromptues. "Ce serait bien de pouvoir se poser et peindre où l'on veut, sans autorisation", lance-t-il un rien militant pour la liberté d'expression. Lui peint habituellement chez lui. "C'est bien de s'installer dans un endroit différent, d'avoir un contact humain avec les passants. C'est agréable, un enrichissement personnel."

Les artistes qui souhaitent exposer peuvent prendre contact auprès des commerçants du quartier ou téléphoner au président au 05.55.17.94.48.