Actualités

Le marché Thiers se met à la cuisine chinoise tous les mardis

  • Publié le 08/07/2014 à 15:07
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Marche local pour mets chinois1 pano


Faire découvrir la cuisine chinoise en préparant sur place une recette simple avec des produits du marché : c'est l'idée que Huei-Ya Chang a mis pour la première fois en pratique ce matin place de Lattre de Tassigny. Pendant juillet et août, cette professeur de mandarin troque ses cours de langue contre ceux de bouche. Son "boeuf au poireau" a ensoleillé ce matin marchands et passants qui en redemandent. Rendez-vous chaque mardi, de 12h15 à 12h30, pour savourer d'autres recettes… Pour la semaine prochaine, elle prévoit du "porc haché aux aubergines". On en salive d'avance !



Marche local pour mets chinois2Son installation a interpellé la poignée de marchands traditionnellement présents en ce mardi matin. "J'ai acheté tous mes produits sur le marché, le boeuf chez le boucher, les oeufs chez le fromager, les légumes sur les bancs...", explique Huei-Ya Chang en montrant une affiche sur laquelle elle a pris soin d'identifier tous ses fournisseurs. "Il faut aussi alcool de riz, sauce soja et farine de tapioca. On peut remplacer par maïzena", détaille-t-elle dans un français qui ne s'embarrasse pas d'article. "On en trouve facilement dans les magasins à Brive", rassure la jeune femme qui a également prévu des fiches de la recette et a préparé des portions d'avance. Chaque marchand alentour a d'ailleurs déjà eu droit à son petit plat.

Marche local pour mets chinois512h15. Tout est prêt pour la démonstration. Huei-Ya Chang détaille en experte la viande pour la faire mariner, émince ensuite les poireaux. "Pas besoin de poêle spéciale. Dès que la couleur de la viande change, on enlève." Elle expédie la recette en 10 minutes et fait aussitôt déguster aux quelques intéressés. "C'est simple et facilement réalisable", s'étonne Audrey, curieuse de voir quels ingrédients étaient utilisés. "Le poireau donne tout de suite de la saveur", ajoute Sylvie, "et on est sûr de la fraicheur."

Marche local pour mets chinois3

"La semaine prochaine, ce sera peut-être porc haché aux aubergines, si je trouve sur le marché. J'utilise les produits de saison, c'est meilleur et ils sont moins chers. La cuisson est courte, c'est aussi énergiquement économique", argumente la cuisinière. L'envie circule vite d'acheter sa portion pour aller la déguster tranquillement dans la verdure du square Auboiroux. "C'est succulent. On peut en acheter?", se précipite un client à qui le fromager vient de faire goûter la recette. Les commerçants en train de plier leur stand voit l'affaire d'un très bon oeil: "C'est super, ça amène de l'animation", commente la maison Bonnal. "C'est intelligent: elle le fait avec les produits du marché et elle est très gentille", constate son voisin,  le boucher des Salaisons de Seilhac.

L'animation vente va durer tout l'été. "Peut-être aussi après, à la rentrée, si je n'ai pas cours mardi", pronostique Huei-Ya Chang qui enseigne le mandarin au collège Notre-Dame et au lycée Bossuet.

Marche local pour mets chinois6


Marche local pour mets chinois4


Marche local pour mets chinois7