Actualités

La grande braderie, c'est vendredi et samedi !

  • Publié le 22/07/2014 à 12:42
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Estivales gourmandes rue Gambetta. Photo archives DC

Malgré la mise en sommeil de l'association Mille et une vitrines, organisatrice des Estivales gaillardes, la grande braderie du centre-ville aura bien lieu en fin de semaine, ces vendredi 25 et samedi 26 juillet. La municipalité y a veillé aux côtés des deux associations de commerçants des quartiers Farro et République.



conf de presse commercants2Vendredi et samedi, le centre-ville intra première-ceinture des boulevards sera fermé à la circulation de 8h à 19h afin de permettre aux boutiques de déballer leurs marchandises dans la rue. "C'est une manifestation incontournable, la dernière ligne droite des soldes. On ne pouvait pas faire l'impasse", explique Franck Peyret, conseiller municipal chargé du commerce, de l'artisanat et de l'attractivité du centre-ville. Face à la défection de Mille et une vitrines, l'élu s'est donc rapproché des deux autres interlocuteurs existants, l'Association des commerçants du quartier Farro et celle toute récente de Quartier République. Ils ont tenu ce matin une conférence de presse commune au café L'Arrosoir.

C'est d'ailleurs l'association du quartier République qui porte officiellement le projet. Elle en profitera pour organiser en quelque sorte son "baptême" en offrant un verre de l'amitié vendredi à 19h30 place Hyllaire. "Il y aura également comme chaque vendredi l'exposition vente des Peintres dans la rue et les deux restaurants, Les Frangins et Les Papilles, vont proposer ce jour-là des menus gastronomiques à 18 euros dont 3 seront reversés à l'association", détaille son président Christophe Gerbou.

conf de presse commercants4

Le message véhiculé est clair: "Au delà de la braderie, il s'agit de "montrer que tout le monde peut s'unir sur un même projet pour dynamiser le centre-ville, municipalité, chambre consulaire et commerçants". Une centaine de commerçants ont répondu favorablement à l'appel. "L'idée est que chaque quartier peut avoir sa spécificité, une histoire à construire. D'ailleurs, d'autres associations de quartier vont se créer à la rentrée. Il peut y avoir entre elles des passerelles pour s'associer lors d'une action commune." Bref, une façon de fédérer des commerçants sur des projets à leur échelle.

"Nous comptons sur l'effet boule de neige auprès de commerçants plus réticents à s'engager vers une grosse association", espère Nadine Ceyrou, présidente de l'association du quartier Farro. "Il va falloir s'imbriquer. Nous avons des magasins porteurs en centre-ville qui n'existent pas en grande surface. Il faut travailler notre attrait. J'aimerais bien par exemple une brocante dans les rues un samedi", reconnaît la présidente.

Pour ce week-end, les organisateurs ont paré au plus urgent: "Nous avons dû faire vite. Il y aura déballage, mais sans l'animation musicale", déclare Franck Peyret. Ce qui n'empêchera pas la CCI d'effectuer un comptage des flux piétons qui permettra d'améliorer les éditions futures.