Actualités

Un blog pour découvrir Brive au quotidien entre 1914 et 1918

  • Publié le 24/07/2014 à 09:03
  • Par Olivier SOULIÉ


Depuis ce matin, il est possible de découvrir un blog dédié au quotidien dans la cité gaillarde lors de la guerre 14-18. Ce site internet, conçu par les archives municipales en collaboration avec des élèves du lycée Cabanis, permettra de découvrir des extraits des carnets tenus au moment des faits par Marguerite Genès, grande spécialiste de la langue occitane, enseignante et infirmière bénévole pendant la Grande guerre.

« Dans le cadre du centenaire du début de la guerre 14 – 18, nous avons mis en place un blog dont les publications débutent aujourd'hui et s'enchaineront sur 4 ans, de 2014 à 2018 », explique Thierry Pradel, directeur des archives municipales.

Quatre années de guerre telles qu'elles furent vécues par les 21.000 habitants de Brive de cette période vont donc défiler, offrant aux internautes un nouvel angle sur la Grande guerre.

Les publications seront des extraits de carnets tenus au moment des faits par Marguerite Genès, habitante de Brive reconnue nationalement pour son travail sur la langue occitane.

Celle qui fut enseignante et Reine du Félibrige Limousin fut aussi infirmière bénévole durant la guerre de 14 – 18. Ses carnets, légués par ses soins aux archives municipales, sont donc un témoignage précieux et précis.

Grâce à ces écrits, on découvre par exemple la difficulté rencontrée par les soignants pour s'occuper des blessés, qui arrivaient en nombre à la caserne Brune.

Extrait du carnet de Marguerite Genès. On est en septembre 1914 : « On avait demandé 300 lits pour les blessés ; il en est arrivé 2.000 ; la caserne en est pleine mais ils manquent de tout. Mourront-ils faute de soins ? (…) Avec la gaze stérilisée de robes de bal je fais des pansements dans une pièce brûlante sous les combles. Découverte de blessés oubliés là depuis 24 heures ! »


Les carnets de Marguerite Genès sur la première guerre mondiale n'avaient, pour l'heure, pas été exploités : « Pas mal de personnes sont venues travailler sur Marguerite Genès aux archives, mais elles étaient intéressées par la spécialiste de la langue d'Oc », a constaté Thierry Pradel. « Il y a deux ans, voyant le centenaire de 14 – 18 arriver, nous avons constitué un fonds sur ce sujet là. Parmi les documents que nous avons trouvés, il y avait les carnets de Marguerite Genès. Il m'a semblé évident que ceux-ci méritaient d'être connus, et ce blog, dont nous relaierons les publications sur la page Facebook des archives municipales, pourra y contribuer ».

Le projet de blog a obtenu de la Mission du centenaire de la première guerre mondiale le label Centenaire, qui « distingue les projets les plus innovants et les plus structurants pour le territoire ».

Un partenariat avec 12 élèves de secondes du lycée Cabanis, auteurs de textes explicatifs sur le blog, a été lui aussi salué. « Nous avons obtenu le label Centenaire de l'Education Nationale », se félicite le professeur d'histoire-géographie Jean-Michel Valade. « Les élèves ont pu découvrir le service des archives municipales, ont consulté les originaux des carnets de Marguerite Genès, et ont rédigé des textes qui facilitent la compréhension de certaines publications ». Ce peut être par exemple des définitions ou des commentaires sur les personnes citées dans les extraits des carnets de Marguerite Genès.

Déjà passionnant à travers les textes qui vont être proposés, le blog sera complété par des documents sonores (notamment les textes de Marguerite Genès lus par Martine Cheval, présidente de l'association Le livre en tête), des illustrations d'époque et des vidéos (par exemple des interventions de Paul Reynal, majoral du Félibrige et président de l'Escola Chabatz d'entrar).

Jean-Marc Comas, maire adjoint en charge de la culture, séduit par le projet, a d'ores et déjà proposé que ce blog puisse être « consulté sur place par les visiteurs de la Foire du Livre qui aura pour thème le centenaire du début de la guerre 14 -18 ».