Actualités

Horses équipements : une enseigne "athippique"

  • Publié le 13/08/2014 à 12:22
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Horses Axel Monteil 1 pano


Qu'est ce qui peut pousser un consultant en recherche d'emploi à monter à Brive une sellerie, c'est-à-dire un magasin qui s'adresse à tous les cavaliers, débutants ou confirmés, et leurs montures ? Tout simplement, le manque auquel, comme beaucoup, il était confronté en temps que papa d'une pratiquante. Un exercice pratique pour Axel Monteil qui a ainsi ouvert Horses équipements sur l'avenue Ribot, juste à côte du centre de secours. Une enseigne très à cheval sur la qualité de service tout autant qu'une belle carte de visite pour son créateur.




Horses Axel Monteil 4Enfin, une sellerie à Brive. Aux dires des pratiquants, Horses équipements comble un réel manque. Avec son enseigne bilingue très explicite et sa longue vitrine, le magasin ne passe d'ailleurs pas inaperçu. Surtout, lorsque plaids et couvertures sont mis à sécher sur la clôture.

La boutique a ouvert au début de l'été et le bouche-à-oreille a vite fait le reste. Il faut dire qu'on y trouve tout ce qu'il faut pour monter, des produits pour tous les budgets, de très satisfaisantes entrées de gamme aux marques les plus huppées, une déclinaison des bottes à la bombe pour les cavaliers débutants ou confirmés. Même chose côté équidés, avec un large choix de matériel d'écurie, guêtres, mors ou licols tous gabarits, du cheval de concours à celui de trait sans oublier l'âne ou la mule. Avec en sus, des services de laverie et de location de van fort appréciés par la clientèle.

Horses Axel Monteil 2"Je veux vraiment un service top qualité pour l'accueil, le choix des produits, les conseils...", explique Axel Monteil à l'initiative du projet. "En tant que parent de cavalière, fréquentant d'autres personnes dans  le même cas, j'ai pu constater qu'il manquait à Brive un magasin spécialisé. Les plus proches se situent à 100km au Nord, à Limoges. Tout le reste, c'est à 200km,  Toulouse, Bordeaux, Clermont..." Evidemment, il y a toujours le recours à internet. Avec aussi ses écueils: délais de livraison plus ou moins respectés, taille finalement trop grande ou trop petite, paiement quelquefois piraté… Bref, il y avait une opportunité à saisir au coeur d'une zone de chalandise. Une opportunité que n'a finalement pas laissé filer Axel Monteil… Un peu comme il y a 18 ans, lorsqu'il s'était lancé à Brive dans la téléphonie mobile.

Horses Axel Monteil 6Justement, le jeune quadra, en pleine mutation après avoir revendu ses 3 magasins de téléphonie, cherchait désormais à monnayer son expérience "en management de la transition et en développement commercial". Ne serait-ce qu'au titre de consultant. Et pas question pour lui de rester trop longtemps inactif en attendant une embauche. Horses est en quelque sorte pour lui un exercice pratique, la démonstration de son savoir-faire, ce qui ne l'empêche pas de continuer à prospecter pour un travail.

Horses Axel Monteil 7

Pour le service aux clients, il s'est à bon escient entouré de deux employées expérimentées : "des cavalières confirmées, toutes deux Galop 7 (dernier niveau avant le monitorat, NDLR), qui montent régulièrement dont une en compétition". Car , chaque équipement est affaire de spécialiste. "Les tailles sont très contraignantes, moins pour le cavalier que pour le cheval", commente Axel Monteil. Rien qu'au rayon couvertures, protections ou mors, le choix est impressionnant. "La morphologie, la tête, la bouche sont très différentes d'un cheval à l'autre. C'est très technique. Trop grand ou trop petit, ça peut blesser le cheval. Les gens mesurent, achètent, essayent et reviennent… On passe nos journées à changer." Le sieur a même prévu une aire "cabine" pour les chevaux sur le côté du bâtiment avec une zone de déchargement et des anneaux.

Horses Axel Monteil 3

Son catalogue propose déjà quelque 8000 articles. Autre atout indéniable mis en avant par la sellerie, ses services de location de van et surtout de laverie pour le matériel équestre effectué dans la journée un prix imbattable. Un vrai service d'appel !

L'été n'était certes pas la période la plus propice pour lancer son affaire… et pourtant: "On a eu 850 clients depuis le démarrage", a compté Axel Monteil. "C'est un beau succès, c'est rare qu'il n'y ait pas du monde." Pour l'heure, l'entrepreneur préfère rester prudent, même si le magasin a ouvert sous les meilleurs auspices, un vendredi 13… Plus sérieusement, sa zone de chalandise plaide pour lui. Il compte notamment sur la rentrée des clubs équestres en septembre. La Corrèze en totalise pas moins d'une cinquantaine, même potentiel en Dordogne et quelque 80 dans le Lot…  "La clientèle ne manque pas." L'avenir lui dira vite s'il a misé sur le bon cheval.

Horses Axel Monteil 5