Actualités

La France en courant fait étape à Brive

  • Publié le 28/07/2009 à 17:15
  • Par Jennifer BRESSAN
les-coureurs-de-la-france-en-courant2Les athlètes participant à la France en courant, 21e édition, ont pris le départ d'une course qui a débuté à Saint-Evarzec le 18 juillet et qui se finira à Bernay, le 1er août. Au programme : 14 étapes, plus de 2800 kilomètres parcourus, une moyenne de 25km par jour et par coureur, une allure qui frise les 15km/h pour les premiers. Des chiffres impressionnants, des athlètes qui le sont tout autant. "C'est une grande aventure sportive mais pas seulement", a déclaré André Sourdon, le président de cette course qu'il a lui-même créée il y a maintenant 23 ans.L'équipe des vainqueurs au grand complet La 10e journée de cette course fait étape à Brive, et ce pour la première fois. La ville de Brive "est ravie d'accueillir l'évènement" et comme l'a souligné Patricia Bordas, 1ère adjointe au maire, "nous sommes admiratifs de l'endurance, de l'enthousiasme et de la bonne humeur des coureurs et de leurs accompagnateurs". 56 athlètes ont pris le départ de ce relais qui est la course la plus longue sur route en France. Les équipes de 8 sont divisées en 2: 3 coureurs et un chauffeur pour chacune d'entre elle. La présence féminine est obligatoire... mais loin d'être handicapante. En dehors de tout parti-pris, il faut bien dire que "les femmes ne sont pas moins performantes", c'est un homme qui le dit: Claude, un bénévole qui accompagne les coureurs depuis plusieurs années. "Elles se blessent moins et ont une meilleure gestion de l'effort que les hommes". Message enregistré !

le-groupe-la-france-en-courant1



La course, labellisée FFA depuis 1992, est conviviale, familiale même : le doyen, Jean alias Nono va fêter ses 84 ans d'ici deux jours. "C'est pas des vacances", a-t-il affirmé mais c'est sa quinzième participation à la course! André Sourdon nous a même révélé que certains kinés prenaient leurs congés à ce moment-là et venaient accompagner bénévolement les coureurs. Un témoignage qui en dit long sur l'écho affectif suscité par cette course. C'est une chance car le budget de l'évènement s'élève à 50.000 euros. "Le bénévolat permet véritablement à cette course, qui grossit d'années en années, d'exister. Les effectifs ont eu beau grossir, l'ambiance est restée la même", s'est félicité André Sourdon et d'ajouter : "les coureurs sont soudés", sans compter que nul "laboratoire ambulant" ne vient gâcher l'esprit sportif d'une course "clean".

Les coureurs, athlètes de haut niveau et passionnés, sont âgés de 24 à 60 ans. Chaque jour ils prennent le départ à 2h30, le matin, et l'arrivée est aux alentours de 17h. A 22h tout le monde est au lit. Le gîte et le couvert sont fournis par les villes qui accueillent la course.

clown-de-la-france-en-courant1

En attendant l'arrivée des coureurs, des animations ont été organisées sur la place pour les enfants des centres de vacances. Un mini-concert, un atelier "fabrication de pain" dirigé par Fabrice, apprenti boulanger, et une structure gonflable encadrée par Pipo le clown, auront amusé les enfants cet après-midi.

cheuviller-france-en-courant4A l'arrivée vers 16h30, place Winston Churchill, il y avait l'équipe de la Chambre des métiers et de l'artisanat, menée par le très médaillé Dominique Chauvelier. C'est la 13e fois qu'il participe à l'aventure : "les sensations ont été bonnes aujourd'hui", a-t-il affirmé. Ses moteurs: "la montée d'endorphine, la beauté des paysages", qui étaient aujourd'hui joliment vallonnés. Depuis l'âge de 13 ans et jusqu'à aujourd'hui où il affiche 53 ans au compteur, il a multiplié les titres de champion de France de marathon. Il était même capitaine de l'équipe au JO de Barcelone en 1992.

coupe-la-france-en-courantLors de la remise des prix organisée sur la place Churchill, Patricia Bordas a remis à Sylvette Mouchard la coupe de la Ville de Brive pour sa 17e participation. L'athlète concourrait pour l'équipe de "Courir pour la vie, courir pour Curie", une association de lutte contre le cancer.

Hier, ils étaient à Carmaux. Les 195km parcourus les ont menés à Brive. Demain à cette même heure, ils seront à Sainte-Eloy-les-Mines. Arrivée prévue dans 4 jours à Bernay.