Actualités

La musique festive de Lentement Mademoiselle emballe les spectateurs

  • Publié le 29/07/2009 à 23:46
  • Par Olivier SOULIÉ
lentement-mademoiselle2Les Limougeauds de Lentement Mademoiselle gagnent à être encore plus connus qu'il ne le sont déjà. La qualité de leur musique festive et leur sens du partage avec le public en font des valeurs sûres et tout festival digne de ce nom devrait les avoir à l'affiche.

Un melting-pot de musiques tzigane, klezmer et manouche, telle fut la recette proposée aux gourmets venus se régaler les oreilles ce mercredi soir à Brive plage. Un zest de chansons réalistes, une louche de paroles revendicatives et un dessert en apothéose ont repu les spectateurs, malheureusement pas assez nombreux au regard de la qualité de la prestation du groupe.

En plus de maîtriser à merveille leurs instruments (deux accordéons, une guitare sèche, un violon, une contrebasse, un trombone), les artistes sont sympas. A la fin du concert, le chanteur, revenu sur scène ranger les instruments, écoutera les félicitations de quelques plagistes avec une attention réelle et un sourire qui en disait long sur l'émotion qu'il ressentait à se voir ainsi encensé. "T'es un champion toi !" dira ce vieux monsieur le pouce dressé. "On vous revoit quand dans la région ?" s'enthousiasmera une dame conquise.

Dans une de leurs chansons, Lentement Mademoiselle balance : "nous ne serons pas solidaires de ceux qui nous feront la peau". Une chose est certaine, ce n'est pas à Brive qu'on leur "fera la peau". Les spectateurs, s'ils avaient pu parler, leur auraient plutôt dit : "Vous revenez quand vous voulez !"

fille1


piano1


trombone1


guitariste1


contrebasse1


lentement-mademoiselle1


lentement-mademoiselle4


fille2


piano2


trombone2


guitariste2


lentement-mademoiselle6


trombone31