Actualités

Radar dans la ville

  • Publié le 13/02/2009 à 10:55
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Un Radr qui a du flairNon, il ne s'agit pas d'un contrôle routier supplémentaire, mais d'une nouvelle génération de chien de recherche de personnes, un Saint-Hubert, dont la race offre des capacités de pistages supérieures à tous les autres chiens.

Radar, c'est le nom du chien, a donc participé ce vendredi matin à un exercice de recherche déclenché à Brive par le centre de formation des maîtres-chiens de Gramat. On a suivi la piste.

Radar, magnifique Saint-Hubert, file ventre à terre, talonné par son maître. Autour de lui, une poignée de gendarmes stoppe la circulation au carrefour pour permettre au chien de travailler en toute sécurité, selon son flair. La scène se répète plus loin, interpellant les passants. Indifférent, Radar suit la piste tracée il y a 24 heures, du lycée d'Arsonval aux berges de la Corrèze, retourne sur ses pattes, relit sa piste avec sa truffe, repart...

La recherche dans le parc de la Guierle"Il s'agit de tester les capacités du chien. Nous expérimentons cette nouvelle race qui offre des capacités de pistage supérieures au Berger allemand et au Berger belge. Le Saint-Hubert peut rechercher des personnes jusqu'à 48 heures dans des zones que nous qualifions de "polluées" comme les villes et au-delà de plusieurs jours en campagne", explique la capitaine Lambert, directeur des stages au centre de formation de Gramat.

Radar est en fin de formation, mais déjà intégré en unité à Muret, près de Toulouse. Ce Saint-Hubert est surtout le premier d'une nouvelle génération de chiens qui vont être formés par la gendarmerie pour les recherches délicates comme celles d'enfants ou de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. "A la différence des autres chiens, nous devons les former plus jeunes."

Voilà deux ans que la gendarmerie travaille sur ce dossier en se formant auprès de ses confrères suisses et américains. La semaine prochaine, commence d'ailleurs à Gramat un premier stage avec huit Saint-Hubert. Et il y a fort à parier que de nouveaux exercices de recherche se dérouleront à Brive autour du mois de mai. Et si vous croisez un Saint-Hubert, il vous cherche peut-être...