Actualités

Le taï-chi, l’art de la maîtrise de soi

  • Publié le 30/07/2009 à 17:27
  • Par Olivier SOULIÉ
A Brive plage, au beau milieu d'adolescents courant après un ballon et d'enfants grimpant sur les jeux gonflables, une vingtaine de personnes bougent au ralenti en dessinant de drôles de courbes dans les airs de leurs mains grandes ouvertes. Ils pratiquent le taï-chi.

Le taï-chi est un véritable art martial. Lors d'une démonstration cette après-midi à Brive plage, participants et spectateurs ont pu constater que les gestes du taï-chi ne sont que la retranscription, au ralenti et tout en maîtrise, de mouvements souvent proches de ceux de l'aïkido, à la différence près que l'adversaire n'est pas là. Les gestes du pratiquant, visant à toucher l'autre combattant fantôme en des points précis pour bloquer circulation sanguine ou voie respiratoire, voire altérer l'état mental ou physique, ont bel et bien une vocation martiale. Pourtant, la lenteur des gestes effectués tranche avec la raison d'être originelle de ces mouvements.

Chaque mouvement part du sol, où les pieds doivent être bien ancrés, monte jusqu'aux hanches avant de "sortir" par la main. Le taï-chi parle finalement de la maîtrise de soi. Et la maîtrise de soi est une vertu qui peut servir même à Brive plage, lors des tournois sportifs ou des chaudes soirées du côté du bar par exemple.