Actualités

Une motion pour le maintien des écoles des Chapélies en ZEP

  • Publié le 01/12/2014 à 15:24
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Ecoles ZEP 1pano


Unanimes, les conseillers municipaux ont adopté une motion relative à la sortie du réseau d'éducation prioritaire des écoles Thérèse Simonet et Jean de La Fontaine, envisagée par la direction académique. Une mesure qui, pour les élus, porterait un grave préjudice à la situation de ces écoles et donc à la réussite scolaire des enfants.



Le collège Rollinat et les écoles des Chapélies qui lui sont rattachées, la maternelle Jean de La Fontaine et le primaire Thérèse Simonet, sortiraient de zone prioritaire dès la rentrée 2015. C'est ce qu'envisage le DASEN de la Corrèze (Directeur académique des services de l'Education nationale). Cette communication a provoqué inquiétudes et protestations de toutes parts, syndicats, enseignants, parents, député, maire jusqu'au conseil municipal qui, vendredi soir, avant d'entamer ses délibérations, a adopté une motion.

Ecoles ZEP 2Les élus unanimes craignent "un grave préjudice" porté à ces écoles qui "bénéficient aujourd'hui de moyens spécifiques justifiés par le profil du quartier des Chapélies : soutien aux classes de 2 ans, seuils maximum d'effectifs par classe...", a rappelé le maire Frédéric Soulier. Une mesure qu'il juge "inéquitable" : "aucune évolution ne justifie la perte de tels moyens vitaux pour la réussite des élèves." Le maire comme le député sont déjà intervenus par écrit auprès de Najat Vallaud Belkacem, ministre de l'Education nationale.

Face à la menace, le conseil municipal a tenu à rappeler la spécificité de ce quartier fragile, "qui nécessite que soient conservés des moyens adaptés" et demande à l'Etat d'étudier toute possibilité de "maintenir ces moyens et d'assurer de façon pérenne", indépendamment de tout rattachement au collège Rollinat, "le maintien de ces écoles dans un dispositif d'éducation prioritaire".

Vendredi après-midi, les parents d'élèves de l'école maternelle Jean de La Fontaine se sont eux-aussi mobilisés contre le projet en organisant un gouter devant l'établissement. Depuis aujourd'hui, ce sont ceux de Rollinat qui protestent contre cette mesure par une opération collège mort. Demain mardi, les représentants des parents d'élèves du collège et de l'école primaire, ainsi que des représentants des enseignants du collège, devraient être reçus en fin de journée par le DASEN à Tulle. 

Ecoles ZEP 3