Actualités

L’Irlande invitée d’honneur sur la plage briviste

  • Publié le 31/07/2009 à 01:32
  • Par Olivier SOULIÉ
La soirée celtique de ce jeudi soir fut longue mais bonne. A 2h, l'after improvisé se terminait à peine. Même si le public n'a malheureusement pas répondu trop présent, les quelques centaines de spectateurs ont su apprécier les trois groupes invités.

La soirée a débuté après 22h avec Dan Tritz et sa cornemuse. Musicien talentueux et ultra énergique, le canadien et ses deux acolytes ont su faire monter l'ambiance, comme ont su le faire, en alternance avec le musicien déjanté, les danseurs, cinq femmes et un homme, de la troupe Footloose. sc1a0264Avec leurs chorégraphies à la fois gracieuses et physiques, ils ont permis aux Brivistes de voyager jusqu'en Irlande sans débourser un centime. Le seul homme de la troupe a même organisé une très courte escale aux Etats-Unis en rendant hommage à sa façon à l'icône Jackson: il a fait un "moonwalk", célèbre pas de danse associé au chanteur récemment disparu.

L'un des moments les plus réussis de la soirée fut sans nul doute à mettre au crédit de Dan Tritz. Le joueur de cornemuse s'est en effet invité sur le sable et sa musique fut d'une redoutable efficacité auprès d'un public conquis par autant de proximité. Dopé par la présence de nombreux plagistes autour de lui, le musicien ira même jusqu'à montrer que la légende de l'Irlandais qui ne porte rien sous son kilt n'est pas usurpée.

sc1a0584



Ce n'est qu'après 23h30 que le groupe phare de la soirée a entamé sa prestation. Les Gartloney rats ont été excellents ! Le public ne s'y est pas trompé et pas mal de gens se sont mis à danser devant la scène dès les premières minutes du concert. Le groupe a proposé de la musique irlandaise (ça va de soi pour une soirée celtique), mais a également rendu hommage au grand Jacques Brel avec une jolie reprise d'Amsterdam. Peu avant 1h, c'est U2 qui a été mis à l'honneur. Vers 1h15, alors que les artistes venaient de quitter la scène de Brive plage, un son de cornemuse s'est fait entendre du côté du bar. L'after, mené par le dynamique Dan Tritz, débutait. Les organisateurs fermaient le bar que la cornemuse résonnait encore...













































Peu avant 2h du matin