Actualités

Au 3 du Noel de l'art

  • Publié le 02/12/2014 à 13:38
  • Par Marie Christine MALSOUTE
numero 3 de la rue des artistes 1pano

Tout le mois de décembre, l'Association des commerçants du quartier de la rue de la République permet aux artistes et artisans d'exposer dans des magasins vacants. Ils sont 3 à 7 par lieu, mêlant leurs expressions et leurs sensibilités. Nous vous proposons un tour de ces 6 boutiques éphémères, au fil de nos rencontres. Bienvenue au numéro 3.



numero 3 de la rue des artistes 5Sur les 4 exposants prévus, elles ne sont que 2 fraichement installées. Deux peintres. Hier encore, elles avaient le pinceau en main, mais pour recouvrir le vert criant de la boutique par un gris anthracite plus en harmonie avec leurs oeuvres. C'est comme un retour aux sources pour Laurence Chouzenoux. Après 15 ans expatriée en Espagne, du côté de Barcelone, cette Briviste a eu le mal du pays. "Je viens juste de revenir, c'est tout nouveau pour moi." Alors, cette idée de boutiques éphémères, c'est une belle aubaine, "l'occasion de faire connaître mon univers, de rencontrer d'autres artistes".

Laurence a commencé à peindre il y a 16 ans, dans un atelier du Louvre. Des reproductions de tableaux. Elle a continué en Espagne. Aujourd'hui, elle ne peint que des visages d'enfants. Mais attention, elle n'est pas portraitiste. "Ces enfants sont imaginaires... et tous à adopter. J'aime bien l'idée que ceux qui les achètent et les emportent avec eux, les adoptent en fait." Des enfants aux pupilles très sombres et aux pommettes rosies, qui ont un air de ressemblance, entre insouciance et gravité. L'artiste peint sur toile, recouverte de collage de vieux livres ou journaux. On découvre des bouts de textes en espagnol. "J'en ai même fait sur du chinois."

numero 3 de la rue des artistes 3Autre univers avec L'oeil de Cha. "Sans t, c'est mon nom d'artiste. Cha comme mon prénom Charlotte." Les deux peintres se sont rencontrées il y a 3 jours seulement, au moment de découvrir la boutique. Finalement, le hasard a bien fait les choses. Elles ont déjà trouvé leur osmose. Autant l'une fait dans le figuratif, autant l'autre joue l'abstrait. "Mélanger les personnalités, c'est ce qui est intéressant." Charlotte avait délaissé la peinture, juste après avoir obtenu le concours des Beaux arts à Toulouse. "J'avais une autre opportunité." Voilà 3 ans qu'elle a repris le pinceau, après son deuxième enfant. Avec une approche particulière : "Je peins toujours à plat, sans chevalet." Vous pouvez découvrir ses toiles sur  artmajeur.com/oeildecha.

L'artiste se dit très heureuse d'exposer parmi d'autres, un peu anxieuse aussi, car c'est une grande première. "Je n'ai jamais exposé. Je n'arrive pas à sortir mes toiles de l'atelier. On vient chez moi acheter mes oeuvres. Ou alors je les mets sur internet, mais moi je ne me montrais pas."

Les deux peintres continuent d'aménager leur espace avec un fauteuil, une table, quelques photophores... Elles devraient être rejointes cet après-midi par une artiste sur vitraux. Vous pourrez même voir Laurence en plein travail pendant ses permanences. Les boutiques éphémères, proposées à l'initiative de l'Association des commerçants du quartier de la République, sont ouvertes tous les jours, de 9h30 à 19h jusqu'au 31 décembre.

numero 3 de la rue des artistes 2


numero 3 de la rue des artistes 4


numero 3 de la rue des artistes 6