Actualités

Au 9 de la rue Maill "art"

  • Publié le 04/12/2014 à 08:15
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Rue maill ART 1pano

Tout le mois de décembre, l’Association des commerçants du quartier de la République permet aux artistes et artisans d’exposer dans des magasins vacants. Ils sont 3 à 7 par lieu, mêlant leurs expressions et leurs sensibilités. Nous vous proposons un tour de ces 6 boutiques éphémères, au fil de nos rencontres. Bienvenue au numéro 9 de la rue de Maillard.



Rue maill ART 2L'espace est immense. Au point d'accueillir 6 artistes, peut-être même 7. L'ancienne boutique Pronuptia a depuis longtemps remisé ses robes de mariées. Aujourd'hui, le temps des fêtes, le lieu offre le choix de convoler autrement, à travers les oeuvres d'une céramiste, d'un sculpteur, d'un portraitiste animalier, de deux ou trois peintres et d'un designer. Pas évident de marier autant d'univers pour le meilleur. "Tout n'est pas encore aménagé, il faut que chacun trouve sa place", commente Solenn Jos, la céramiste de permanence.

Installée à Vayrac dans les anciens abattoirs, cette jeune artiste de 28 ans ne jure aujourd'hui que par le raku, une technique japonaise de cuisson rapide. "La pièce sort du four à 950 ou mille degrés et on la plonge dans la paille ou la sciure." Sur la table, des tasses, des petits bols au pouce, des théières, vide-poches et autres objets de sa création. Que des pièces uniques.

Rue maill ART 5"Raku signifie le bonheur dans le hasard." Une définition qui lui convient: "L'oxyde de fer peut ressortir gris ou rouge... On ne sait jamais vraiment ce que ça va donner au niveau de la couleur, des craquelures. Même après 10 ans de pratique." L'artiste s’est d'abord formée à l’école de décoration sur céramique d’Uzès, dans le Gard, puis à Saint-Amand-en-Puisaye, dans la Nièvre, pour le tournage sur céramique. Elle a ensuite poursuivi sa formation sur le tas à Meyssac pendant trois ans et demi, à la poterie des Grès rouges de Laëtitia Robert. Pour s'envoler de ses propres ailes. C'est elle, aujourd'hui qui donne des cours en marge de ses créations. Une véritable passion: "Quand on commence, on ne peut plus s'arrêter, c'est le plaisir de l'inattendu", affirme la Lotoise.

Rue maill ART 3En parlant d'inattendu, une camionnette vient justement de stopper devant la boutique. C'est le designer, Vincent Prud'homme, qui déballe ses œuvres. "A la base, je suis décorateur pour le cinéma", explique cet originaire de Normandie installé à Excideuil en Dordogne. Entre deux tournages, donc un dans le coin sur la guerre de 14, l'intermittent s'adonne à la décoration d'intérieur dans son atelier Fer et Refaire. "Je travaille beaucoup sur commande. Je transforme des objets de récupération, que de la pièce unique et de la création originale. Si je vois sur internet une vague ressemblance existant déjà, je zappe et je fais autre chose." Avec lui, un vieux réservoir d'un scooter fabriqué à seulement 300 exemplaires se transforme en luminaire. "Chaque objet a son histoire. J'utilise cette vie précédente."

Les boutiques éphémères, proposées à l’initiative de l’Association des commerçants du quartier de la République, sont ouvertes tous les jours, de 9h30 à 19h jusqu’au 31 décembre.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter notre précédent article:

rue maill ART luminaire1

Rue maill ART 7

rue maill ART luminaire2

Rue maill ART 4

Rue maill ART 10

 

Rue maill ART 12Rue maill ART 16