Actualités

Cartoon plein pour le concert de l'harmonie Sainte Cécile

  • Publié le 07/12/2014 à 16:59
  • Par Jennifer BRESSAN

concert de fin d'année de l'Harmonie sainte Cecile


Une fois n'est pas coutume, le public a été fidèle au rendez-vous du traditionnel concert de fin d'année de l'harmonie Sainte Cécile. Complet, le théâtre a vibré durant plus d'une heure au rythme de l'enfance; la programmation de cette année ayant laissé une grande place aux dessins animés et autres cartoons.

Harmonie sainte Cecile 8Devant le conservatoire, la pancarte annonçant le concert de l'harmonie Sainte Cécile de cet après-midi affichait depuis quelque temps déjà complet. Aussi, quand le rideau rouge s'est levé à 16h sur les 71 musiciens, la salle du théâtre était-elle pleine.

Harmonie sainte Cecile 2

Durant plus d'une heure, les musiciens ont soufflé le chaud et le froid, la joie et la mélancolie, le calme et la tempête. Introduit par des danses slaves d'Antonin Dvorak et conclu par les musiques intemporelles et emblématiques des cartoons (Tom et Jerry ou encore les Simpson), le concert a été ponctué de présentations légères et drôles faites par une des musiciennes, donnant le ton, joyeux, de cette édition.

"J'espère transmettre de la bonne humeur et de la confiance", confiait avant que le rideau ne se lève le directeur artistique Francis Célerier qui vivait là son second concert de fin d'année. Et de confiance, les musiciens devaient en avoir, en eux, et en leurs camarades: "Nous répétons depuis septembre." Ce fut court et donc nécessairement intense: "Mais ils sont prêts et même impatients."

Harmonie sainte Cecile 3Et le maestro d'ajouter, fier de ses musiciens: "Soixante et une années séparent le plus jeune musicien du plus âgé." Le public n'en aura rien vu, les instrumentistes faisant corps pour donner le meilleur d'eux-mêmes sur les airs de Vladimir Kosma, La Gloire de mon père et Le Château de ma mère, de Paul Dukas, Fantasia, l'apprenti sorcier, ou encore de Richard Sherman et Terry Gilkyson, lesquels ont fait revenir dans toutes les mémoires les personnages de Baloo, du roi Louie, Bagheera et Mowgli, rappelant de fait à quel point, parfois, il en faut peu pour être heureux.

Et cela ne tient qu'à un fil... "Je pense que cet orchestre est méconnu. Je souhaiterais qu'il puisse se produire le plus souvent possible devant le public de Brive." Celui de l'après-midi, en attendant, l'aura copieusement applaudi.

Harmonie sainte Cecile 1pano bis


Harmonie sainte Cecile 4


Harmonie sainte Cecile 5


Harmonie sainte Cecile 6


Harmonie sainte Cecile 7


Harmonie sainte Cecile 9


Harmonie sainte Cecile 10


Harmonie sainte Cecile 11


Harmonie sainte Cecile 12


Harmonie sainte Cecile 14