Actualités

Roller derby : Ponettes à roulettes cherchent recrues

  • Publié le 22/01/2015 à 14:39
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Roller fille 1pano

Elles s’appellent les Ponettes à roulettes et viennent de monter leur équipe de roller derby au sein du Roller hockey Brive au Rocher coupé. Ça vient des States et c’est très à la mode chez les filles. Les règles : deux équipes s'affrontent sur une piste de vitesse, à grand renfort de coups d’épaules ou de hanches.



Roller fille 2C'est indéniablement un sport de contact. Le but étant pour l'une des 5 joueuses de réussir à dépasser les joueuses adverses qui font blocage, le tout en un laps de temps donné, sans se faire projeter au sol ni sortir de la piste. C'est du corps à corps, ce qui n'empêche pas la stratégie. "On est super protégées, c’est drôle et très sportif", s'amusent la poignée de copines qui ne se départissent pas pour autant de leur féminité.

"Il ne faut pas avoir peur de se bousculer", comparent-elles au roller hockey qui bannit les contacts contrairement à son grand frère sur glace. "Il faut aussi avoir un esprit d’équipe." Curieux comme ce sport, popularisé par le film Bliss, ne cesse de gagner du terrain et de voir fleurir les clubs un peu partout en France. "Le roller derby, c'est avant tout un certain état d'esprit", insiste Solène. Ce sport vient des Etats-Unis, d’un milieu féministe punk-rock, chaque joueuse s'y crée un personnage et se donne une identité. "Le public ne sait pas ce que c'est. Mais on a une équipe de France qui a participé aux championnats du monde. Il y a d'ailleurs une équipe nationale féminine, mais aussi masculine."

Roller 8Pour l'instant, elles ne sont que 6. Il y a Sarah, Tiphaine, Clémentine, Sophie, Sabine et Solène. "Sur la piste, on doit être 5, mais il faut se relayer régulièrement car c'est très physique." A tel point d'ailleurs qu'une jam (période) dure deux minutes. La fine équipe cherche donc des recrues. "Pas besoin de savoir patiner. On progresse très rapidement. C'est d'autant plus facile que nos rollers sont des quads, avec deux roues sous la voûte plantaire et deux autres sous le talon."

L'ambiance est joyeuse, un brin cour de récré. "Il faut de la rigueur dans les entrainements. On ne se prend pas au sérieux, mais on fait ça sérieusement." Elles ont déjà choisi les couleurs de leur futur maillot: "Ce sera rose et turquoise", s'amusent-elles.

Roller fille 4Depuis septembre, les Ponettes se retrouvent ainsi à roulettes sur la piste du Roller hockey Brive au Rocher coupé. Deux fois par semaine, les lundis et jeudis de 19h30 à 21h30. "Pendant deux heures, on oublie tout", garantissent-elles. Il faut dire que le roller n’a pas son pareil pour dessiner une silhouette fuselée. Si vous rêvez de fesses toniques et galbées, de quadriceps et de mollets tonifiés, c’est LE sport qu’il vous faut, d’autant qu’il muscle tout en douceur et qu'il a l'avantage d’être moins traumatisant que le jogging pour les articulations.

"Notre objectif, c'est d'acquérir la dextérité et la stratégie pour pouvoir faire des matchs." En attendant, elles s'entrainent dans la joie et la bonne humeur, bossent leurs stratégies sur internet, envisagent de faire des stages et ne manquent pas de suivre les matchs de l'équipe régionale.

Plus d'infos sur leur page Facebook. Contact au 06.77.99.40.19, sur leur page Facebook ou sur le site rollerhockeybrive.com.