Actualités

Agglo : "L'identité politique reste à bâtir"

  • Publié le 15/01/2015 à 14:16
  • Par Marie Christine MALSOUTE
De gauche à droite: Jean-Louis Lascaux, maire d'Allassac, le sous-préfet Bernier d'Ussel assurant l'intérim de celui de Brive, le président du conseil général Gérard Bonnet, le préfet Bruno Delsol et le président de l'Agglo Frédéric Soulier

C'est dans la nouvelle salle culturelle d'Allassac qu'ont eu lieu hier soir les voeux de l'Agglo du bassin de Brive. "Ce n'est pas Brive la dominante sur ses voisines", a rappelé le président Frédéric Soulier tout au long d'un discours marqué par "un esprit communautaire partagé", dans un contexte de restriction budgétaire et donc une exigence d'efficience des services. Avec une priorité parmi toutes: "proposer des conditions favorables à la création d'activités".



 

salle2Bien que très nombreux, les élus des 49 communes et leurs partenaires institutionnels étaient loin d'emplir la salle inaugurée en décembre dernier. "Une salle intercommunautaire qui a reçu 200 000 euros de fonds de concours de l'Agglo", a rappelé Jean-Louis Lascaux, maire d'Allassac, "cinquième commune de l'Agglo par sa population avec 3 964 habitants". "Cette même magnifique salle accueillera le prochain conseil communautaire", a annoncé son président Frédéric Soulier, orientant d'emblée son discours sur l'état d'esprit de cette collectivité élargie pour bâtir "une maison commune efficiente sur ses dépenses de fonctionnement pour être davantage capable d'investir sur les projets majeurs".

salle 1Si l'extension du périmètre, imposé administrativement, de 16 à 49 communes a, certes, engendré un "bouleversement", il n'en reste pas moins que la nouvelle entité doit se forger un projet "politique" de territoire "qui inscrive la libre et entière association des communes dans son fonctionnement". Ainsi va se poursuivre en 2015 "l'harmonisation des compétences qui tracera une ligne claire" entre ce qui relève des communes ou de l'Agglo. Tout comme la mise en oeuvre d'une charte du territoire "qui portera les valeurs de notre agglomération et l'articulation de ses instances". Le président a insisté sur "le respect de l'identité communale et la place du débat" qui doivent y présider.

"2015 sera une année d'appropriation de cet état d'esprit communautaire partagé. Appropriation pour agir davantage", souhaite Frédéric Soulier, dans un contexte pourtant "de vive inquiétude sur les fortes secousses d'en haut imposées à nos communes". Celles ci voient en effet peser sur elles des charges nouvelles alors même que les dotations de l'Etat diminuent de façon significative.

le préfet Bruno Delsol"La priorité numéro 1, c'est le développement économique", a assuré le président communautaire, dans une volonté de "proposer toutes les conditions favorables à la création d'activités", insistant ainsi sur la situation de l'emploi et l'attractivité du territoire. Parlant d'une "approche nouvelle très volontaire", il a annoncé la mise en place d'une plate-forme numérique de l'offre d'emploi, d'un guichet unique mutualisant les moyens, entre la CCI, l’agglo et T19, associés dans les mêmes locaux, et l'aménagement de nouveaux fonciers pour accueillir les activités. Une mutualisation qui touche également plusieurs services support (achats, comptabilité, finances...), "un vrai premier pas dans l'organisation de notre Agglo", en répondant à un souci d'intérêt général.

Des "transformations capitales" pour lesquels, estimait le préfet Bruno Delsol, "il faudra savoir concilier les aspirations légitimes des communes et l'émergence d'un projet commun." Dans les heures sanglantes que vient de traverser le pays, le préfet a fait "le voeu que nous soyons tous à la hauteur de ce que le peuple de France nous a donné à voir".

Voeux de l'Agglo dans la salle d'Allassac