Actualités

La programmation du Festival du cinéma vient d'être dévoilée

  • Publié le 13/03/2015 à 16:45
  • Par Olivier SOULIÉ
intro conf presse

La programmation du 12e festival du cinéma de Brive, dédié au moyen métrage et présidé cette année par Jean-Pierre Darroussin, vient d'être dévoilé au Rex.

Outre la compétition européenne avec 22 films, l'événement cinématographie proposera, du 14 au 19 avril, un panorama du moyen métrage japonais contemporain, une rétrospective sur le Free cinema, moment charnière de l'histoire du cinéma britannique, un focus sur les moyens métrages de 4 cinéastes de renom, et la projection de 7 des 17 épisodes de la série culte Le Prisonnier.

elsa charbit 2« Il faut saluer le travail, réalisé avec un talent énorme, de Sébastien Bailly, qui avait fondé le festival en 2004 avec Katell Quillévéré. Son audace, son exigence cinéphile très forte, a permis de faire du festival de Brive un moment qui compte dans le monde du cinéma ».

C'est par cet hommage appuyé qu'Elsa Charbit, qui prend la direction du festival cette année à la suite de Sébastien Bailly - qui souhaite se consacrer pleinement à son travail de réalisateur comme il l'avait expliqué l'an dernier -, a débuté la présentation de la programmation 2015, tout à l'heure, au Rex.

« Je crois pouvoir dire que nous avons un grand cru avec les 22 films en compétition, 13 fictions et 9 documentaires. Chacun est une proposition forte faite par un cinéaste, et la variété des thèmes abordés comme les choix artistiques devraient permettre aux spectateurs de trouver leur bonheur dans cette sélection ».

elsa 1Pour sélectionner ces 22 moyens métrages, pas moins de 435 films sont passés sous les yeux experts d'Elsa, grande cinéphile que nous vous avions présentée dans cet article, assistée d'Eva Markovits et de Samuel Petit.

Les 22 films sont à découvrir sur le site du festival du cinéma de Brive, en cliquant ici, et, pour plus de détails, il est possible de télécharger le dossier de presse du festival sur ce lien.

Si la compétition est au cœur du festival, avec 2 projections pour chaque film et, surtout, des rencontres entre le public et la plupart des réalisateurs, il permet aussi de revisiter l'histoire du moyen métrage.

Ainsi, les spectateurs pourront découvrir un panorama du moyen métrage japonais contemporain, une rétrospective sur le Free cinema, qui a marqué l'histoire du cinéma britannique à la fin des années 50 et un focus sur les moyens métrages de 4 cinéastes importants : Werner Herzog, Douglas Sirk, Paul Verhoeven et René Vautier, « peut-être en présence de sa fille », a indiqué Elsa Charbit.



A noter, la projection de 7 épisodes sur 17 de la série culte signée Patrick McGoohan, Le Prisonnier. Pas n'importe lesquels. Ceux que McGoohan lui-même désignait comme « l'essence de la série », à savoir L'Arrivée, le Carillon de Big Ben, Liberté pour tous, Danse of the dead, Echec et mat, Il était une fois et le Dénouement, dernier épisode tellement controversé de cette formidable série balançant entre fable philosophique libertaire, ésotérisme et psychédélisme pop. « Nous sommes tous, à un moment ou l'autre de notre vie, des numéros 6 », a lancé, lors de la conférence de presse, l'adjoint au maire Jean-Marc Comas, visiblement enthousiaste à l'idée de revoir cette série sur grand écran.

Comme tous les ans, le festival va contribuer à l'éducation à l'image cinématographique des enfants et des jeunes gens, avec un ciné-petit et des programmations scolaires, avec notamment un ciné-concert consacré à Max Linder vendredi 17 avril à 9h et 11h. La veille aura eu lieu le « grand » ciné-concert de la place du Civoire avec la formation Aamourocéan qui jouera sur deux épisodes de manga de la série Mushishi.

Les professionnels seront, comme tous les ans, de la partie, pour mener quelques réflexions sur le métier mais aussi aller au contact des spectateurs, par exemple à travers des tables rondes. Soulignons un dialogue entre cinéastes prometteur avec Céline Sciamma et Pierre Salvadori.

L'édition 2014 avait accueilli près de 130 professionnels et les projections avaient généré pas moins de 7.300 entrées. Au regard de la belle programmation, le cru 2015 devrait, une fois encore, attirer du monde.

Tous les détails de la programmation sur le site du Festival du cinéma de Brive, ou en téléchargeant le dossier de presse.