Actualités

D'Arsonval fait son Carnaval

  • Publié le 18/03/2015 à 11:54
  • Par Marie Christine MALSOUTE
intro carnaval

A d'Arsonval, depuis 3 ans, les lycéens organisent leur propre carnaval. Ce matin, ils sont donc venus en cours déguisés avant de s'adonner à une récré de 10h très défoulatoire. Ambiance festive, mais toujours studieuse.



c1N'angoissez pas si la Mort vous suit dans la rue. Ce n'est qu'un des déguisements très appréciés cette année encore par les lycéens de d'Arsonval. Voilà 3 ans que le Conseil de la vie lycéenne et la Maison des lycéens s'unissent pour organiser ce carnaval intra-muros. "C'est une façon de s'amuser", explique Julien Casbas en terminale. "Le lycée est un lieu d'études, mais aussi un lieu de vie." Lui fait partie de l'organisation. Sous son déguisement de marsupial extraterrestre, il veille d'ailleurs au bon déroulé de la fête. "C'est la condition. Il faut que tout le monde retourne bien en cours."

"La liberté ne va pas sans organisation", confirme le proviseur Guy Galeyrand. "Nous avons plus de 1100 lycéens et nous travaillons avec les représentants des élèves afin que les cours puissent être assurés normalement." Il n'en est pas moins surprenant de rentrer dans une salle de classe. Derrière les tables, un ménagerie peuplée de Schtroumpfs, Spiderman, panthères, boxeurs, aviateurs, sorcières et autres personnages tout droit sortis du film Avatar. Dans la panoplie également, des animaux en tous genres, un Daft Punk égaré, des militaires en treillis, des mamies... Certains ont poussés le vice à se grimer... en prof. Quelques profs, encore rares au goût des élèves, sont aussi déguisés.

c3Dans les couloirs à l'interclasse, la bonne soeur croise la mort, le cow-boy un centurion, le rugbyman un pizzaïolo, l'agent du SWAT une skieuse, le footballeur américain un drôle de Strauss-Kahn en peignoir... Certains se sont juste affublés d'une perruque fluo, mais la plupart ont particulièrement soigné leur déguisement. Il règne partout un climat bon enfant, où chacun savoure au passage l'extravagance et l'imagination de l'autre.

Point culminant de cette matinée à nulle autre pareil: la grande récré de 10h. Tout ce monde improbable converge dans la cour pour entamer une sorte de transe musicale et s'adonner aux selfies. Incontournable ! "Ça prendra un peu plus de temps que d'habitude pour reprendre les cours", s'amuse le proviseur dans cette jungle juvénile, mais il n'est pas inquiet. D'ailleurs dès que la sonnerie retentit, le flot se disperse sagement.

Spectateurs de cette fête éphémère, les quelque 600 collégiens envient les grands. "Un conseil de la vie collégienne va être mis en place, ce qui leur permettra de faire émerger ce genre d'initiative s'ils le souhaitent", signale le chef d'établissement. A condition, évidemment là aussi, d'en garantir le bon déroulement.

c2

c4

c5

c6

c7

c8

c9

c10

c11

c12

c13

c15

c17

c20

la mort dans la rue